Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

La Tunisie prolonge sa pause de la démocratie




Kaïs Saïed gouverne désormais seul la Tunisie (photo : Présidence de la République tunisienne)
Kaïs Saïed gouverne désormais seul la Tunisie (photo : Présidence de la République tunisienne)
TUNISIE. Le président de la République tunisienne a annoncé, dans la nuit du 23 au 24 août 2021, la publication d'un décret prolongeant "jusqu'à nouvel ordre" le gel du Parlement. Le 25 juillet 2021, Kaïs Saïed prononçait la suspension de l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) pour trente jours, limogeait son Premier ministre Hichem Mechichi et s'arrogeait par là-même les pleins pouvoirs. Depuis, et contrairement à ce qu'il avait promis, aucun nouveau chef de gouvernement n'a été désigné, pas plus qu'une feuille de route politique publiée.

Pour justifier cette entorse à la démocratie, Kaïs Saïed s'appuyait sur l'article 80 de la Constitution tunisienne adoptée en 2014. S'il interdit la dissolution du Parlement, il prévoit bien le "gel de ses activités", en cas de "péril imminent".

L'opposition, principalement le parti islamiste Ennahda, avait alors dénoncé un coup d'État, d'autant plus que ces décisions s'accompagnaient de la levée de l'immunité de plusieurs députés - prolongée également - ainsi que l'interdiction faîte à soixante-cinq parlementaires, mais aussi des hommes d'affaires, des anciens ministres et des magistrats, de quitter le territoire tunisien.

Dans un communiqué, quarante-cinq magistrats tunisiens ont dénoncé "l'affreuse atteinte gratuite et sans précédent à l'encontre de la liberté de circulation et de voyage (...) en l'absence de toute procédure judiciaire".

"La liberté de déplacement est un droit constitutionnel que je m'engage à garantir (...) Mais certaines personnes doivent rendre des comptes à la justice avant de pouvoir voyager", réplique le président tunisien.

L'ONG tunisienne I-Watch a recensé quatorze députés poursuivis ou condamnés pour des faits aussi divers que crimes et délits, fraude fiscale, escroquerie, corruption, conflit d'intérêt et harcèlement sexuel.

Rumeur de coup d’État contre Kaïs Saïeb

Selon Riadh Sidaoui, directeur du Centre arabe de recherches et d'analyses politiques et sociales (Caraps), basé à Genève, Kaïs Saïed a choisi de s'arroger tous les pouvoirs pour éviter justement un coup d'État. Interrogé sur les ondes de la radio tunisienne Jawhara fm lundi 23 août 2021, il précise que cette tentative de prise de pouvoir aurait été fomentée par le président de l'ARP et chef d'Ennahda, Rached Ghannouchi, le Premier ministre Hichem Mechichi, l'ancien ministre de la Défense Brahim Bartagi et l'ex-ministre de la Justice Hasna Ben Slimane. Un appel au soulèvement des forces de l'ordre était prêt à être diffusé, depuis le domicile d'Hichem Mechichi, sur la chaîne Al-Jazira. Ce qui expliquerait, toujours selon Riadh Sidaoui cité par la presse tunisienne, la fermeture par la police du bureau tunisien de la chaîne Qatarie.

Lundi 23 août 2021 au soir, Rached Ghannouchi, chef d'Ennahda, a remplacé tous les membres du bureau exécutif de son parti, "afin de répondre aux exigences de la période actuelle avec l'efficacité requise", commentait-il. Mohamed Goumani, qui dirige la cellule de crise créée au sein du parti d'opposition, publiait le même jour sur les réseaux sociaux un post précisant "Non au retour au pré-25 juillet, aux scènes de tensions entre les parlementaires ou entre les deux chefs de l’exécutif. Oui, pour reprendre et rectifier la voie démocratique bloquée depuis le 25 juillet, et pour mettre fin à la situation exceptionnelle".

En dévoilant la poursuite de l'état d'exception, Kaïs Saïed a indiqué, par communiqué, qu'il s'adressera dans quelques jours au peuple tunisien.

Eric Apim
Mardi 24 Août 2021

Lu 1469 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Où en est le Partenariat Euro-Méditerranéen ?

Henry Marty-Gauquié, membre du Conseil scientifique d’Euromed IHEDN
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.