Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

La Tunisie lance son premier satellite 100% tunisien conçu par Telnet Holding




Le satellite tunisien Challenge One est mis en orbite (photo : Telnet Holding)
Le satellite tunisien Challenge One est mis en orbite (photo : Telnet Holding)
TUNISIE. L'entreprise tunisienne de télécommunication Telnet Holding et l'agence spatiale russe Roscosmos ont réussi, lundi 22 mars 2021 à 7h07, le lancement de Challenger One, le premier satellite du pays entièrement fabriqué localement. Transporté par un lanceur russe Soyouz-2 depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan) - avec trente-sept autres satellites étrangers -, il aura demandé trois ans de recherche à des jeunes ingénieurs locaux, encadrés par quelques experts tunisiens travaillant à l'étranger, pour un investissement d'environ 1 M€, financé par la Tunisie.

Prévu initialement pour décoller le samedi 20 mars 2021, date du 65e anniversaire de l'indépendance tunisienne, Challenger One a dû patienter quelques heures, en attendant de meilleures conditions climatiques.

La Tunisie est le sixième état africain à fabriquer son propre satellite et le premier du Maghreb. L'Algérie a déjà lancé six engins d'observation développés par des groupes étrangers et prépare son projet de satellite 100% algérien "ALSA3". Le Maroc a lui procéder au lancement de deux satellites d'observation de la Terre, avec le consortium franco-italien Thales Alenia Space et le groupe européen Airbus.

Une future constellation de 20 satellites

Mis en orbite à 500 km, Challenger One est destiné à transmettre les données des objets connectés (internet des objets connectés -idO ou IoT en anglais). Il est équipé de thermomètres ou capteurs de pollution, de puces de localisation et de senseurs d'humidité. Les données de ces appareils seront accessibles en temps réel, même dans une zone ne bénéficiant pas de couverture internet. Sa mission va durer de cinq à sept ans.

Challenger One disposera d'une capacité de transmission de 250 kb/s. Il marque le début d'une future constellation de plus de vingt satellites unités que Telnet prévoit de lancer d'ici trois ans en partenariat avec d'autres pays africains et arabes.

Le président tunisien Kaïs Saïed a dévoilé avoir "présenté une proposition au cosmodrome de Baïkonour pour envoyer une Tunisienne à la station spatiale ISS (...) Elle sera la première femme arabe à visiter la station."

Voir le lancement

Eric Apim
Lundi 22 Mars 2021

Lu 3084 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Où en est le Partenariat Euro-Méditerranéen ?

Henry Marty-Gauquié, membre du Conseil scientifique d’Euromed IHEDN
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.