Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Tunisie dans l'impasse


Rédigé par Gérard Tur, le Jeudi 24 Octobre 2013 - Lu 2078 fois

L'annonce de la démission du premier ministre tunisien attendue mercredi 23 octobre 2013 n'est finalement pas intervenue. Ali Larayedh se contente d'accepter le principe de son départ alors que dans le même temps des islamistes tuaient six agents de la garde nationale à Sidi Ali Ben Aoun, près de Sidi Bouzid.


Ali Larayedh pose ses conditions pour renoncer à son poste de premier ministre.  (photo United Nations - Geneva, licence CC)
Ali Larayedh pose ses conditions pour renoncer à son poste de premier ministre. (photo United Nations - Geneva, licence CC)
TUNISIE. Chacun attendait mercredi 23 octobre l'ouverture du « dialogue national » et la démission du premier ministre de Tunisie, Ali Larayedh. La journée a accouché à la place de manifestations de l'opposition, du meurtre de six agents de la garde nationale à Sidi Ali Ben Aoun, et de vagues promesses de départ sans calendrier précis d'Ali Larayedh.

Après avoir retardé à plusieurs reprises sa prise de parole, le leader islamiste d'Ennahda s'est finalement, en début de soirée, prononcé favorablement  "au principe de renoncer au gouvernement dans le cadre de la complémentarité des différentes phases de la feuille de route."

Cette dernière prévoit la nomination d'un nouveau premier ministre indépendant de tous partis politiques une semaine après le démarrage du dialogue, puis la formation d'un gouvernement de technocrates deux semaines plus tard. Dans le même temps, l’opposition et Ennahda doivent terminer la nouvelle constitution, rédiger une loi électorale et constituer la structure responsable de l'organisation des futures élections.

Blocage

Le « renoncement » d'Ali Larayedh pourrait donc prendre un certain temps, voir un temps certain car la situation est complètement bloquée. Le "dialogue national" qui devait s'ouvrir mercredi 23 octobre 2013 n'a toujours pas commencé car la déclaration avec cinq heures de retard d'Ali Larayedh a empêché la tenu de la réunion.
 
En dépit d'une très forte pression de la rue, des milieux économiques et de l'opposition, Ali Larayedh conserve pour l'instant son fauteuil de premier ministre et se garde bien de donner une date précise de son départ.

La Tunisie semble plus que jamais dans l'impasse.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info