Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Tunisie cumule les mauvais résultats économiques


Rédigé par Gérard Tur, le Jeudi 8 Septembre 2022 - Lu 942 fois

Inflation, balance commerciale, équilibre budgétaire, réserve de devises, tous les indicateurs de la Tunisie passent au rouge. English version


Les finances tunisiennes sont dans le rouge (Photo: F.Dubessy)
Les finances tunisiennes sont dans le rouge (Photo: F.Dubessy)
TUNISIE. Dans un rapport publié mercredi 7 septembre 2022, la Banque mondiale dresse un tableau pessimiste de la "situation économique de la Tunisie". Selon l'institution internationale, la croissance ne devrait pas dépasser 2,7% en 2022, alors que le déficit commercial, en progression de 56%, a franchi la barre des 8% du PIB au premier semestre 2022. La Banque mondiale pronostique un déficit budgétaire de 9,1% en 2022. Il était de 7,4% en 2021, « sous le poids de la hausse des subventions énergétiques et alimentaires ».

Comme partout dans le monde, l'inflation ne cesse de croître en Tunisie, pour atteindre 8,1 % en juin 2022 (sur douze mois glissants).
Privée d'une forte croissance, confrontée aux déficits de plus en plus importants de la balance commerciale et du budget, la Tunisie n'a d'autres choix que de s'endetter. Les chiffres du ministère tunisien des Finances évaluaient en mai 2022 la dette publique à 79,5% du PIB du pays. Elle devrait dépasser 82% du PIB d'ici la fin de l'année.

Tout aussi alarmant, les réserves de change de la Tunisie ne couvriraient plus que quatre-vingt-dix jours d’importations.

Les agences de notation sanctionnent l'économie tunisienne en baissant régulièrement sa note. Elles est ainsi passée de BBB+ en 2011 à CCC- en 2021.

La Tunisie manque de réserves de change

La Banque mondiale voit dans ces mauvais chiffres le résultat de la crise du Covid, de la guerre en Ukraine, et de l'absence de réformes économiques.

Entreprise publique bénéficiant d'un monopole d'importation de nombreux produits alimentaires de grande consommation, l'Office du commerce de Tunisie (OCT) peine à remplir sa mission. En effet, la Tunisie manque de réserves de change, les tarifs des marchandises importés ne font qu'augmenter alors que l'OCT doit maintenir des prix de vente bas pour éviter un embrasement social à quelques mois des élections législatives prévues le 17 décembre 2022. Résultat, la pénurie gagne de plus en plus de produits (sucre, farine, beurre, café, lait... ) depuis le début de l'été 2022.

En août 2022, le gouvernement tunisien et les principaux syndicats de salariés et de commerçants, la puissante Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) en tête, ont trouvé un accord pour entamer immédiatement des négociations sur les réformes économiques demandées par le Fonds monétaire international (FMI) en échange de son soutien et le déblocage d'un nouveau prêt de 4 mrds€.




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info