Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



La Sonelgaz et Desertec travaillent sur un projet de production de 1 000 MW dans les énergies renouvelables



            Partager Partager

Le projet Desertec veut utiliser et faire partager les énergies renouvelables (carte Desertec Foundations)
Le projet Desertec veut utiliser et faire partager les énergies renouvelables (carte Desertec Foundations)
ALGÉRIE. Le groupe public algérien d'électricité et de gaz, Sonelgaz, qui va investir 21 mrds € dans les énergies renouvelables d’ici 2022, et Desertec Industrial Initiative  (DII) travaillent sur un projet de production d'électricité renouvelable de 1 000 MW, a annoncé le 13 juin 2012 à Alger le PDG du groupe, Nordine Bouterfa.
  
"Nous travaillons sur un projet de 1 000 MW avec Desertec. 90% seront destinés à l'exportation et 10% à la consommation nationale", a déclaré Nordine Bouterfa à la radio chaîne 3.
  
Un accord portant sur la collaboration entre DII et la Sonelgaz avait été signé le 9 décembre 2011 à Bruxelles.
  
Cet accord permet le renforcement des échanges d’expertise technique, l’examen des voies et moyens pour l’accès aux marchés extérieurs et la promotion commune du développement des énergies renouvelables en Algérie et à l’international.
 
L'Algérie avait, à différentes occasions, exprimé sa disponibilité à participer à des projets d’exportation d’électricité renouvelable, mais avait aussi conditionné sa participation par un partage de financements, une ouverture plus conséquente du marché européen de l’électricité et un transfert de la technologie.
    
La transition énergétique - passage du fossile au renouvelable - en Algérie nécessitera plusieurs dizaines de milliards de dollars.
    
Pour la période 2012-2022, la capacité à installer des énergies renouvelables est de 4 219 MW sur la base des technologies éoliennes, photovoltaïques et solaires thermique (CSP).
   
Le montant relatif à la réalisation de ce programme s’élève à plus 2 111 milliards de dinars (21 mrds €).
  
 Ce montant sera divisé comme suit : 26% d pour le photovoltaïque, 69% pour le CSP et 5%  pour l’éolien.
  
À l'échelle mondiale, les investissements nécessaires dans le secteur des énergies renouvelables pour les vingt prochaines années sont de 38 000 mrds $ (30,2 mrds €) selon les experts.


A. Belkessam, à ALGER

Jeudi 14 Juin 2012

Lu 3315 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss