Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Société des Bains de mer peine à retrouver son jackpot d'avant Covid-19


Rédigé par Eric Apim, le Vendredi 3 Juin 2022 - Lu 1091 fois


La SBM retrouve des couleurs (photo: F.Dubessy)
La SBM retrouve des couleurs (photo: F.Dubessy)
MONACO. Avec un chiffre d'affaires de 530,5 M€ réalisé du 1er avril 2021 au 31 mars 2022, la Société des Bains de Mer et du Cercle des étrangers à Monaco (SBM) affiche une progression de 57% par rapport au précédent exercice 2020-2021. "Cette hausse illustre la repris de l'activité malgré un contexte sanitaire encore défavorable", souligne un communiqué du groupe publié vendredi 3 juin 2022.

L'activité du premier trimestre a été fortement impactée (avril à juin 2021) à cause d'un Rolex Monte-Carlo Masters (tennis) à huis clos et un Grand Prix de Formule 1 avec jauge pour cause de pandémie. Tout comme la période des fêtes de fin d'année avec l'arrivée de la cinquième vague.

Ce sont les recettes hôtelières qui tirent ce bilan (213,3 M€ contre 109 M€) suivie de très près par le chiffre d'affaires des jeux (200,8 M€ contre 124,3 M€).

Malgré ces bons chiffres, la SBM ne retrouve pas sa santé d'avant Covid-19. Son chiffre d'affaires reste inférieur de 14% à celui réalisé en 2019-2020. Celui des jeux accuse un recul de 16%.
De même si son résultat opérationnel redevient bénéficiaire à 35,4 M€ (contre - 103,3 M€ à l'exercice précédent) comme son résultat net (76,4 M€ contre - 79,1 M€) ses résultats financiers demeurent en négatif avec une perte de 5,2 M€ (-7 M€ en 2020-2021).

Optimisation des coûts

"Dans ce contexte de crise, le Groupe S.B.M. a continué, sur l’exercice 2021/2022, à travailler sur l’optimisation de ses coûts à travers la réduction des dépenses d’exploitation et une meilleure adaptation des charges aux fluctuations saisonnière", indique la SBM. Un plan de restructuration globale (charge nette de 25,3 M€ en 2020-2021), venant en complément des dispositions déjà mises en place depuis le début de la crise sanitaire, comprend un plan de restructuration du personnel engagé en mars 2021. Il a notamment été décidé de ne pas rouvrir le Sun Casino (charge de 7,5 M€) fermé en pleine période Covid-19.

La participation dans le capital du groupe de jeux en ligne Betclic Everest Group (BEG), effective depuis mai 2009, a été réduite, par dilution, de 50 à 47,3% en fin d'année 2021. Elle engendre sur cet exercice une contribution positive aux résultats consolidés de SBM de 46,2 M€ contre 30,9 M€ sur le précédent.

"Le groupe S.B.M. a annoncé la conclusion le 10 mai 2022 d’un accord aux termes duquel sa filiale Monte-Carlo SBM International S.à.r.l est engagée à transférer, par voie de cession et d’apport, l’intégralité de la participation de 47,30 % qu’elle détient dans BEG à la société de droit néerlandais FL Entertainment N.V", rappelle un communiqué. Devant être finalisée le 30 juin 2022, cette opération valoriserait la quote-part du capital de BEG détenue par SBM International à 850 M€ à comparer à un investissement financier de 140 M€ en 2009. Et permettrait à cette filiale de la SBM de poursuivre sa stratégie de développement à l'international.

Les deux premiers mois de l'exercice 2022-2023 confirment la tendance observée sur 2021-2022 avec une sortie progressive de la crise sanitaire qui demeure encore fragile. "L’activité du groupe S.B.M. reste ainsi dépendante de l’évolution de l’épidémie tout comme de l’évolution du conflit en Ukraine", assure l'entreprise monégasque.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info