Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Société Générale verse 963 M€ à la Libye pour éviter un procès



            Partager Partager

La société générale verse 963 M€ à la Libye. (Photo BBC World Service)
La société générale verse 963 M€ à la Libye. (Photo BBC World Service)
LIBYE. La Société Générale (25,29 mrds€ de produit net bancaire en 2016) annonce, jeudi 4 mai 2017, un versement de 963 M€ à la Libyan investment authority (LIA), le fonds souverain libyen. Cette déclaration intervient le jour même où un procès devait s’ouvrir à Londres pour régler des litiges entre les deux institutions.
 
La LIA réclamait un dédommagement de 2,1 mrds€. L’affaire portait sur des transactions financières entre 2007 et 2009 entre la Société générale et un intermédiaire lié à la famille Kadhafi alors au pouvoir. Plus exactement, la LIA reproche à la banque française d’avoir versé 58 M$ (53 M€) à Walid Al-Giahmi, un homme d’affaires libyen, via une société panaméenne. 
 
« La LIA soutient que Société Générale et d’autres parties ayant participé à la conclusion des investissements se seraient notamment rendues coupables de corruption. Société Générale réfute ces accusations », déclare la banque à ce propos.
 
La Société générale accuse un nouveau coup dur en assumant sa responsabilité dans le dossier libyen, après avoir été l’année dernière au coeur du scandale des « panama papers ». 
 
La banque française a vu son bénéfice net au premier semestre 2017 reculer de 19,2%, passant à 747 M€ au lieu des 770 M€ prévu. Les observateurs économiques imputent cette baisse au litige financier avec la Libye.

Ludivine Tur
Jeudi 4 Mai 2017

Lu 2119 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.