Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Slovénie décide de démanteler la clôture de barbelés anti-migrations la séparant de la Croatie


Rédigé par , le Jeudi 16 Juin 2022 - Lu 868 fois


La barrière de barbelés avait été dressées fin 2015 entre la Slovénie et la Croatie (photo: DR)
La barrière de barbelés avait été dressées fin 2015 entre la Slovénie et la Croatie (photo: DR)
SLOVÉNIE / CROATIE. Mercredi 15 juin 2022, Robert Golob annonçait la suppression de la clôture de barbelés à la frontière entre la Slovénie et la Croatie. Le Président du gouvernement slovène mettait en avant deux arguments pour justifier son choix : "pour des raisons humanitaires et parce qu'elle a échoué à atteindre son objectif." Elle n'a effectivement pas réussi à décourager les migrants à la franchir et à même poussé certains à se détourner vers des accès routiers plus dangereux pour entrer en Slovénie.

L'affaire avait fait scandale à l'hiver 2015. En pleine crise migratoire, le gouvernement conservateur slovène de Miro Cerar (Parti du centre moderne - SMC) décidait de construire cette clôture. Les autorités craignaient un afflux de 30 000 personnes dans les prochains jours. Entre octobre 2015 et mars 2016, quelque 500 000 migrants ont traversé le pays pour tenter de rejoindre l'Autriche et l'Italie.

Outre l'aspect humanitaire, la Slovénie s'était vu reprocher cette barrière de 200 km (environ un tiers du tracé frontalier avec la Croatie de 671 km au total) venant physiquement séparer deux pays membres de l'Union européenne. Mais dont l'un, la Croatie, n'appartenait pas à l'espace Schengen (elle y adhérera en 2024). L'hypothèse de construire une clôture similaire avec l'Italie avait également été envisagée avant d'être rejetées.

Le Président du gouvernement de l'époque insistait toutefois sur le fait que "les barrières n'ont pas pour but d'empêcher les arrivées en Slovénie ou de les réduire de façon importante (...). Leur but est de diriger le flux de migrants vers les points d'entrée contrôlés."

Une promesse électorale

La clôture, souvent qualifiée "de la honte", devrait être démantelée d'ici à la fin juin 2022. Il s'agissait d'une des promesses électorales de Robert Golob, investi le 1er juin 2022 à son poste. Son parti libéral Mouvement pour la Liberté (Gibanje Svoboda) a emporté les élections législatives du 25 mai 2022 avec 34,5% des voix contre 23,6% pour le sortant conservateur Janez Janša du Parti démocratique slovène (SDS). Ce dernier défendait la mise en place de ces  barbelés et luttait contre l'arrivée de migrants sur le sol slovène.

Le nouveau président du gouvernement a présenté, parallèlement à cette annonce, des mesures visant à améliorer et accélérer les procédures de traitement des dossiers des migrants originaires d'Ukraine ou ceux progressant sur son territoire après une arrivée par la mer Méditerranée.

Selon une très récente étude de l'agence européenne de garde-frontières et garde-côtes (Frontex), la moitié des entrées irrégulières entre janvier et mai 2022 aux frontières extérieures de l'Europe a été effectuée par les Balkans occidentaux.

Les 40 675 franchissements illégaux recensés sur cette période se trouvent en hausse de 167% par rapport aux cinq premiers mois de l'année 2021. Il s'agit principalement de Syriens, Afghans et Turcs. L'Agence ne considère pas comme des entrées illégales les plus de 5,5 millions d'Ukrainiens ayant fui leur pays pour se rendre dans un des vingt-sept États membres. Ils ne figurent donc pas dans ces données.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.












Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info