Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Serbie, premier bénéficiaire du fonds de prêt européen EaSI



            Partager Partager

SERBIE. Le premier accord du fonds de prêt de l'instrument du programme de l'Union européenne pour l'emploi et l'innovation sociale (EaSI) a été signé, mercredi 15 juillet 2020 entre l'Union européenne, via le Fonds européen d'investissement (FEI - filiale du groupe BEI*), et la banque serbe Opportunity Bank Serbia (OBS).

D'un montant pouvant atteindre les 10 M€, cette ligne de crédit permettra à la seule institution du pays spécialisée dans les micro et petites entreprises, de soutenir quelque 4 000 micro-entreprises, particulièrement dans les zones rurales. OBS leur distribuera ces prêts à des conditions plus favorables que les prêts commerciaux existants et les assortira d'une formation complémentaire pour améliorer les compétences en matière de gestion d'entreprise de leurs dirigeants.  "Cette transaction financée par l'EaSI permettra au FEI et à l'OBS de soutenir les entrepreneurs les plus vulnérables, y compris les micro-agriculteurs, dans toute la Serbie. Cela contribuera au développement du secteur de la microfinance dans le pays, en renforçant sa compétitivité et en soutenant l'emploi, et en aidant ainsi à améliorer la qualité de vie des communautés locales de petits entrepreneurs", commente Alain Godard, directeur général du FEI.

Priorité aux micro-entrepreneurs et aux petits agriculteurs

Les petits agriculteurs vont être les premiers bénéficiaires de cette aide (photo : OBS)
Les petits agriculteurs vont être les premiers bénéficiaires de cette aide (photo : OBS)
Les intermédiaires financiers de trente-quatre pays sont éligibles au fonds EaSI créé pour soutenir l'objectif de l'UE en matière d'emploi de haut niveau, de protection sociale adéquate, de lutte contre l'exclusion sociale et la pauvreté, et d'amélioration des conditions de travail. Pour les micro-entreprises, les prêts peuvent aller jusqu'à 25 000 € et pour les entreprises sociales les investissements peuvent atteindre les 500 000 €. Le fonds de prêt EaSI est l'un des trois instruments du programme EaSI avec le système de garantie lancé en juin 2015 et l'instrument de renforcement des capacités créé en 2016.

"Soutenir les micro-entrepreneurs et les petits agriculteurs a toujours été une priorité pour OBS, puisque notre mission est d'améliorer l'emploi et le développement dans les communautés rurales en donnant accès au financement aux personnes sous-bancarisées. Actuellement, cette stratégie semble être d'autant plus importante que la crise économique a ralenti l'activité des entreprises et que les micro-entreprises et les agriculteurs sont confrontés à des défis encore plus importants pour maintenir leurs activités. Pour l'OBS, il est essentiel d'être reconnu comme un partenaire de confiance du FEI, car ce partenariat fournit à la banque une capacité supplémentaire pour assurer durablement l'accès au financement des micro-entreprises et des entrepreneurs", indique Vladimir Vukotić, directeur général d'OBS.

* Le FEI est détenu à 59,1% par la Banque européenne d'investissement (BEI), à 29,7% par l'Union européenne (via la Commission européenne) et différentes institutions financières (11,2%) de pays membres de l'UE, du Royaume-Uni et de Turquie.

Mercredi 15 Juillet 2020

Lu 987 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.