Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La SNCF veut doubler puis tripler son nombre de billets low cost vendus



            Partager Partager

La SNCF renforce son offre low cost avec notament Ouigo et Ouibus (photo SNCF)
La SNCF renforce son offre low cost avec notament Ouigo et Ouibus (photo SNCF)
FRANCE. En présentant sa nouvelle offre jeudi 3 septembre 2015, Guillaume Pépy, président de la SNCF, a mis l'accent sur le développement de ce qu'il qualifie lui-même de l'"offre low cost" de son entreprise.

Désormais regroupée sous la marque Oui comprenant les TGV low cost Ouigo lancés en 2013, les autocars Ouibus (anciennement iDBUS depuis 2012), cette offre va s'étendre pour mieux répondre à un "marché de la mobilité en pleine mutation" comme le précise la SNCF dans un communiqué. Il faut comprendre, le développement du covoiturage et de l'autopartage qui deviennent de vrais concurrents au train, sans compter sur l'ouverture du marché domestique français aux compagnies privées de cars depuis l'été 2015 et la loi Macron. Le nom générique de Oui va permettre d'y associer sa nouvelle acquisition de juin 2015, le spécialiste de la location de voitures OuiCar.

En 2016, la SNCF espère doubler son nombre de billets d'entrée de gamme (Ouigo et Ouibus) pour atteindre les dix millions. Puis les dix-huit millions en 2018.

Trois fois plus de liaisons Ouigo en 2016

Ouibus va proposer un meilleur maillage (carte SNCF)
Ouibus va proposer un meilleur maillage (carte SNCF)
Pour cela, l'offre Ouigo (à partir de 10€), qui concerne actuellement seulement les TGV entre la gare de Marne-la-Vallée (est de Paris) et le sud-est de la France (Lyon, Valence, Avignon, Aix-en-Provence, Marseille, Nîmes, Montpellier), va s'étendre en 2016 pour offrir une cinquantaine de liaisons, soit trois fois plus qu'en 2015. Huit millions de voyages et huit nouvelles gares seront accessibles par Ouigo : Tourcoing, TGV Haute Picardie, Nantes, Rennes, Le Mans, Angers, Roissy Charles de Gaulle TGV et Massy TGV.

Les autocars longue distance Ouibus vont eux désormais desservir également le nord et l'ouest de la France, alors que leurs prédécesseurs. Ceci va nécessiter le triplement de sa flotte avec l'achat de quatre vingt bus et l'embauche de trois cents salariés dont deux cents conducteurs. En tout Ouibus proposera, en 2016, quatre millions de voyages à partir de 5€ avec 130 liaisons (soit quatre-vingt-six nouvelles) vers quarante six destinations (trente-cinq en France et onze en Europe).


Vendredi 4 Septembre 2015

Lu 12131 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Juin 2019 - 12:07 Meridam acquiert 85% de Autopista del Sol


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.