Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La SNCF divorce avec la Renfe sur les lignes rapides entre la France et l'Espagne


Rédigé par , le Jeudi 17 Février 2022 - Lu 1143 fois


La Renfe ne va plus opérer ses trains entre la France et l'Espagne avec la SNCF (photo: Alstom)
La Renfe ne va plus opérer ses trains entre la France et l'Espagne avec la SNCF (photo: Alstom)
FRANCE / ESPAGNE. La SNCF a décidé, mercredi 16 février 2022, de rompre unilatéralement son entente avec sa consœur espagnole Renfe pour la desserte conjointe de trains entre la France et l'Espagne. Cette collaboration s'était concrétisée par la création, fin 2013, d'une co-entreprise de droit espagnol, Elipsos, en charge de l'exploitation en commun de lignes rapides sur Paris-Barcelone, Marseille-Madrid et Lyon-Barcelone avec huit à quatorze trains quotidiens selon les saisons.

La rupture de cet accord commercial - chacun gardait ses recettes domestiques et partageait ses recettes internationales et les coûts d'exploitation - est prévu officiellement en décembre 2022.

La Renfe aurait préféré poursuivre avec la SNCF. Même si fin septembre 2021 elle nommait son responsable du marché français en la personne de Manuel Leza, ancien responsable des transports de la région du Pays basque. Et dispose, depuis 2020, d'un bureau de représentation dans l'hexagone. Marquant ainsi des velléités d'indépendance.

Libéralisation des services ferroviaires sur les grandes lignes dans l'Union européenne oblige, les deux compagnies se trouvent désormais en concurrence sur les trains rapides domestiques ibériques depuis l'ouverture d'un Ouigo Barcelone-Madrid par la SNCF en mai 2021. La Renfe projette un Paris-Lyon-Marseille et un Paris-Londres mais se heurte à des difficultés d'autorisation de la part du gouvernement français. Les deux compagnies vont retrouver leur liberté, ayant toutes deux des visions stratégiques de croissance en Europe qui rendent incompatibles la poursuite de leur alliance. D'autant plus que se profile la mise en concurrence des lignes régionales (TER). La Renfe, qui envisage réaliser 20% de son chiffre d'affaires total à l'extérieur de l'Espagne d'ici 2028, participe notamment aux appels d'offres lancés par les régions Hauts de France et Grand Est.

La Renfe veut poursuivre seule les liaisons transfrontalières

La SNCF justifie sa décision par une absence de rentabilité depuis le lancement des liaisons effectuées conjointement avec la Renfe. Elle l'explique par une forte concurrence de l'aérien (notamment les vols low cost) et l'insuffisance de clients potentiels voyageant entre les deux pays. Avec la pandémie de Covid-19, la situation s'est encore plus aggravée, la demande de places chutant de 72% en 2020 par rapport à 2019 et de 59% en 2021 par rapport à 2020. Le retour aux niveaux d'avant la pandémie ne serait pas attendu avant 2023 ou 2024. L'équilibre financier ne semble pas réalisable sur les tronçons Lyon-Barcelone, Marseille-Madrid et Toulouse-Barcelone. Seul le Paris-Barcelone pourrait permettre de dégager du bénéfice. Les Français prévoient donc de reprendre, à leur seul compte, cette liaison dès 2023.

De son côté, la Renfe entend poursuivre les deux lignes Barcelone-Lyon-Paris et Madrid-Marseille avec Elipsos. Il lui faudra alors obtenir l'accord de son associé français qui en détient 50% des parts. La compagnie ferroviaire espagnole estime qu'elles ont transporté 5,5 millions de passagers depuis 2013 et pense pouvoir les rendre rentables en récupérant la demande internationale.

En avril 2011, la SNCF avait déjà dénoncé ses accords avec l'opérateur italien Trenitalia sur les lignes Paris Gare de Lyon-Turin-Milan (Le Manzoni et le Caravage en service de jour), Paris Gare de Bercy-Rome-Florence (Le Palatino de nuit) et Paris Gare de Bercy-Venise-Padoue (Le Stendhal de nuit). Elle avait dissoute en novembre de la même année leur co-entreprise Artesia créée en 1995 et basée à Paris. Depuis, la SNCF et Trenitalia opèrent, chacune de leur côté un Paris-Milan.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info