Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Pythie vient en mangeant



            Partager Partager

Au croisement des années 60-70, la Grèce a vécu sous le joug des colonels. 

Trente-sept ans et une démocratie plus tard, elle découvre les joies turbulentes de la grève... générale. 

Cette montée en grade traduit un indéniable progrès démocratique. A Athènes, l’armée ne tire pas à balles réelles sur les manifestants. Pour trouver des colonels sanguinaires désormais, il faut aller sur la rive sud de la Grande Bleue.

Mais le problème des Grecs est ailleurs. Ces derniers en ont ras le bol de retsina d’être les têtes de turc des agences de notation.

Moody’s, l’une de ces pythies financières les plus farouches, vient à nouveau d’abaisser la note qu'elle attribue à la dette publique du pays de B1 à Caa1, un niveau reflétant un risque réel de non-remboursement, dernière station avant la banqueroute...

A quelques milles nautiques du Péloponnèse, on est loin de ces tracas. Sur le Rocher, la place financière est un oasis paradisiaque. Entre Menton et Beausoleil, pas de dette souveraine, mais un souverain, heureux papa de deux enfants naturels et jeune marié à une belle princesse qui, nous apprennent les gazettes, aurait tenté de jouer les filles de l’air avant de convoler.

Les mêmes gazettes se perdent en conjecture sur les raisons de cette fuite présumée...  Les mauvaises langues mélomanes disent que la princesse aurait pris peur en apprenant que sa future belle soeur allait pousser la chansonnette lors de la cérémonie... Après le concert son et lumière de Jean-Michel Jarre, ces notes là auraient été de trop.
 

Vendredi 1 Juillet 2011

Lu 2680 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Septembre 2012 - 17:53 La piste aux (inaccessibles) étoiles

Jeudi 12 Juillet 2012 - 14:16 Cinecittà dans le décor ?



1.Posté par Djaoui le 04/07/2011 08:27
Que faut-il comprendre? Que du temps des colonels grecs c'était mieux ? Que la répression est démocratique en Grèce et mortelle au Sud de la méditerranée ?
Enfin, bonne question : comment décrédibiliser les agences de notation (le plus souvent juge et partie) et leur substituer un observatoire indépendant de l'économie mondiale?

2.Posté par Hélène Eftimakis le 04/07/2011 18:10

À Monsieur Allaire,

Je trouve votre humour déplorable.
Vos références sont hasardeuses.
Vous mélangez tout.
Qu'est-ce que la Grèce a à voir avec Monaco ?
Vous finissez inévitablement sur les écueils du genre people que l'auditoire averti abhorre.
Hélène Eftimakis

3.Posté par William Allaire le 05/07/2011 11:32
Les lecteurs ont parfaitement le droit de ne pas goûter ces billets ironiconoclastes... Ils ont également le droit de ne pas les lire s'ils ne les trouvent pas drôles. Econostrum étant un média gratuit lancé par une escouade de journalistes un brin aventuriers, il n'y a aucune obligation.
Deux précisions toutefois : je n'ai évidemment aucune nostalgie pour la période des colonels grecs. Il me souvient avoir assisté dans les bras de mon père à des concerts de Mikis Theodorakis au temps de son exil...
Et je confirme que la Grèce n'a rien à voir avec Monaco. C'est juste le choc de l'actualité qu'il m'a paru important de relever sur un mode décalé.
L'actualité grecque a fait dix secondes dans les JT, quand le mariage princier occupait tout l'espace...
Enfin, je m'excuse auprès des membres de "l'auditoire averti" sic : je chante effectivement comme une casserole ! Cela dit, je pensais que ces pavés étaient insonorisés...




4.Posté par Hélène Eftimakis le 05/07/2011 13:50
Monsieur Allaire,

Vous êtes le roi des néologismes : "ironiconoclasme", cependant vous vous condamnez vous-même en tant qu'humoriste.
Excusez-moi si j'ai utilisé le mot "auditoire" (sic) au lieu de "lecteurs" (Je ne maîtrise pas à fond mes 5 langues).
Vous aimez les néologismes, mais aussi le purisme !!!!
Depuis 1974, on a fait du chemin politiquement....Rien à voir avec les autres riverains de la Méditerranée.
Depuis Théodorakis (merci pour l'hommage), il y a Xenakis. Vous voyez, ce n'est pas de la musique militaire !
Les blagues turques ne nous plaisent pas, sauf les blagues à tabac (ahahaha)

Souvenez vous que les pavés font toujours du bruit , hélas.
D'ailleurs, on nous saoûle avec DSK, Albert, William, Carla .........Ce n'est pas cela qu'on attend des journalistes.
Ceci dit, je suis contente de lire Econostrum presque tous les jours.
FILAKIA
H. Eftimakis

ceuc qui les jettent nous cassent souvent les oreilles.

5.Posté par Hélène Eftimakis le 05/07/2011 13:59
Bonjour Monsieur Djaoui,
Vous avez parfaitement raison: l'unique question pertinente est celle concernant les agences de notation.
Espérons que Christine Lagarde fasse un peu de ménage autour du FMI, en partant des critères utilisés pour juger. Trop de gens croassent. La balance est déréglée. Revenons aux lingots de Chypre ! (humour qui fera plaisir à M. Allaire, helléniste averti (coucou, c'est un compliment))
Bien à vous
H.Eftimakis


6.Posté par Hélène Eftimakis le 06/07/2011 18:46
Monsieur Allaire,

je voudrais vous faire 3 confidences :

- Auditoire se dit aussi pour Lectorat. (Il est plus facile de parler à des ignorants qu'à des gens qui ont un brin de culturette (néologisme !)

- Pour votre purisme : Oasis est un substantif féminin : une oasis.

- Votre néologisme "ironiconoclaste" supposerait que vous êtes un briseur d'humour : là, je vous rejoins; donc ne croyez pas être drôle, sinon modifiez votre adjectif en revoyant vos bases de grec. (les préfixes).

Filakia. sans rancune.
H. Eftimakis

7.Posté par Djaoui le 11/07/2011 15:11
Bonjour Madame Efimakis,
Je viens de prendre connaissance de vos écrits et vous exprime mon accord total avec vos propos. Econostrum est utile même s'il est totalement sur des rails qui ne sont pas forcément ceux des peuples ! Le monde étant celui des plus forts et des plus agressifs, des plus barbares aussi, pourquoi se lamenter sur le sort des travailleurs, des paysans et de la jeunesse que les spéculateurs financiers ruinent sans scrupule tout en s'indignant de l'impunité de Bachar el Assad...
J'ajouterai qu'il est illusoire d'attendre quoi que ce soit de positif de madame Lagarde : elle est du coté des plus forts; de ceux qui ne comptent pas les victimes collatérales de leurs criminels exploits !
Bien des voeux pour le peuple grec (et regrets de voir son gouvernement céder aux injonctions de Netanyahou).
A bientôt ! Peut-être...


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Industrie de défense : une filière navale française en ordre dispersé ?

Hervé Lemaitre, Expert-Conseil en stratégie de développement international-export
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.