Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



La Melba mise sur la précocité de la pêche tunisienne pour concurrencer la production espagnole


La coopérative agricole La Melba, ancrée au cœur du Roussillon, cultive 200 hectares au pied des Pyrénées de juin à septembre. En 2008, elle a fait l’acquisition de terres en Tunisie afin d’augmenter sa main mise sur le marché et d’être sur les étals français dès avril. La première production de pêches tunisiennes donne toute satisfaction à la coopérative qui prévoit d’y cultiver des abricots.


            Partager Partager

Caroline Martin, apprentie ingénieur agronome au sein de la coopérative fruitère La Melba. (Photo NBC)
Caroline Martin, apprentie ingénieur agronome au sein de la coopérative fruitère La Melba. (Photo NBC)
FRANCE / TUNISIE. Près de 8 000 tonnes de pêches et nectarines sont produites chaque année à Bouleternère (Pyrénées-Orientales en France) par les vingt-cinq coopérateurs fédérés autour de la coopérative agricole La Melba.  

Sur le site, une station de conditionnement en froid positif où les fruits sont préparés avant leur expédition sur le marché national français qui écoule 70% de la récolte dans les grandes et moyennes surfaces. « Nous exportons 30% de nos fruits vers la Belgique, l’Allemagne et la Suisse », explique Caroline Martin, apprentie ingénieur agronome. Son travail ? Repérer les meilleures qualités qui seront au final plébiscitées par les consommateurs.

Ainsi, une pêche gouteuse et charnue a été implantée en Tunisie dès 2008 en partenariat avec un producteur tunisien d’olives. Cinquante hectares ont été acquis à Meknassi, dans le centre du pays.

« Nous sommes ravis de notre sélection variétale, les pêches sont sucrées. Notre objectif consiste à arriver sur le marché français en avril pour concurrencer les Espagnols avec des fruits de meilleure qualité », poursuit Caroline Martin.

Pénalisé par le transport et les taxes douanières

Sur le stand du Medfel à Perpignan, Caroline Martin a rencontré les acheteurs français de la grande distribution. (Photo NBC)
Sur le stand du Medfel à Perpignan, Caroline Martin a rencontré les acheteurs français de la grande distribution. (Photo NBC)
Trois ans plus tard, La Meba cueille les premiers fruits de sa délocalisation. 400 tonnes sont arrivées sur le marché français le 19 avril 2010 au lieu de juin pour la pêche française.

Ce verger pourrait d’ici deux à trois ans assurer une production annuelle de 1 500 tonnes de pêches. Une station de conditionnement a été construite à Meknassi afin de préparer les fruits qui sont directement chargés dans des remorques réfrigérées empruntant les navires rouliers à destination de Marseille.
 
Directement déchargées, les remorques rejoignent, après trois heures de route, la coopérative française pour y subir différents contrôles (qualité, fermeté, couleur, calibre…) avant d’être livrées chez les clients.
Cette délocalisation de la production donne ainsi entière satisfaction à La Melba. Si seulement, les taxes douanières françaises à l’import n’étaient pas aussi élevées.

« Elles sont un vrai frein à l’export ! Les économies réalisées avec un coût de main d’œuvre moindre sont compensées à la fois par le transport maritime et les droits de douane », insiste Caroline Martin.

Malgré ces handicaps, la qualité de cette première récolte incite La Melba à développer d’autres productions telles que l’abricot et l’artichaut. En France, la coopérative fondée en 1944, emploie onze salariés permanents et deux cent saisonniers.  


Jeudi 12 Mai 2011

Lu 2671 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss