Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Méditerranée essaie de faire rempart au variant Omicron


Rédigé par , le Lundi 29 Novembre 2021 - Lu 1787 fois


MEDITERRANEE. Alors que la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19 sévit, la détection d'un nouveau variant du virus, baptisé Omicron, en Afrique du Sud provoque quelques mesures drastiques en Méditerranée qui viennent ruiner l'embellie du tourisme.

Clément Beaune, secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, indiquait, lundi 29 novembre 2021 sur France Inter, qu'il n'y aurait pas de fermeture complète des frontières à l'intérieur de l'Union européenne. Il se situe dans la droite ligne des préconisations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) demandant le maintien de l'ouverture des frontières et appelant à "adopter une approche scientifique", basée sur "l'évaluation des risques". Si l'OMS qualifie cependant Omicron de "préoccupant", elle "déconseille les restrictions sur les voyages". Plusieurs pays méditerranéens ne semblent pas prêts de suivre ces avis.

Dimanche 28 novembre 2021, Rabat annonçait la suspension pour deux semaines de tous les vols de passagers vers le Maroc à compter du lundi 29 novembre 2021 à 23h59. Le Comité interministériel marocain de suivi de la pandémie justifie cette décision par sa volonté de "préserver les acquis réalisés par le Maroc dans la lutte contre la pandémie et de protéger la santé des citoyens". Les autorités locales avaient déjà, voici quelques heures, suspendu les vols réguliers à destination et en provenance de la France, ainsi que les liaisons maritimes à cause de la recrudescence de l'épidémie. Un pays émetteur de plus de 40% des flux touristiques vers le Royaume chérifien.

Israël ferme ses portes aux touristes étrangers

Depuis dimanche 28 novembre 2021 au soir les étrangers ne peuvent plus entrer en Israël (photo : F.Dubessy)
Depuis dimanche 28 novembre 2021 au soir les étrangers ne peuvent plus entrer en Israël (photo : F.Dubessy)
Dimanche 28 novembre 2021, Israël décidait de fermer immédiatement ses frontières aux étrangers, "sauf pour des cas approuvés par un comité spécial", précise le bureau du Premier ministre. Le pays venait juste de les rouvrir le 1er novembre 2021 aux touristes étrangers vaccinés. Un cas de variant Omicron a été confirmé sur un habitant d retour du Malawi et Israël entend par cette mesure ralentir sa propagation.
Les citoyens israéliens vaccinés arrivant dans leur pays devront présenter un test PCR et se mettre en quarantaine pendant trois jours. Cette obligation est étendue à sept jours pour les non-vaccinés. Alors que débute la fête juive de Hanouka (la "fête des lumières" qui dure huit jours), les règles sur les rassemblements évoluent. Il faudra désormais présenter un passe sanitaire pour accéder aux événements réunissant plus de cinquante personnes, au lieu de cent auparavant.

La Tunisie se contente, pour l'instant, de modifier les conditions d'entrée sur son territoire. A partir du mercredi 1er décembre 2021, il faudra un test PCR négatif de moins de 48h à l'embarquement au lieu d'un de moins de 72 heures aujourd'hui. Cette disposition est valable pour tous les voyageurs à partir de l'âge de deux ans. Les arrivants non vaccinés ou avec un schéma vaccinal non achevé devront se confiner pendant dix jours à leurs frais dans l'un des centres de confinement désigné par les autorités tunisiennes. Puis réaliser un test PCR dans les dernières 24h de ce confinement obligatoire.

Ces nouvelles fermetures des frontières interviennent alors que l'Organisation mondiale du Tourisme (OMT) publie, lundi 29 novembre 2021, des chiffres encourageants sur le tourisme au troisième trimestre 2021 dans le monde et particulièrement en Méditerranée. La reprise se trouvait au rendez-vous avec une augmentation de 58% des arrivées de touristes internationaux entre juillet et septembre (-20% de janvier à septembre) par rapport à la même période en 2020. Si ces résultats se situaient néanmoins toujours en recul de 64% par rapport à la même période en 2019, l'OMT parlait d'"une embellie", tout en reconnaissant que "la reprise restait fragile".

Croatie et Turquie en tête des progressions mondiales

En Europe du Sud, les arrivées ont dépassé les niveaux de 2020 au cours des neuf premiers mois de 2021. Quelques petites destinations d'Europe méridionale et méditerranéenne ont même connu "les meilleures performances au troisième trimestre 2021 (...) avec des arrivées proches des niveaux pré-pandémiques, voire parfois supérieure", note l'organisme basé à Madrid. Les grandes destinations, comme la Croatie (-19%) ou la Turquie (-35%) ont affiché les meilleurs résultats en juillet-septembre 2021.

Le rapport pointe que "l'augmentation de la demande est attribuable à la confiance accrue des voyageurs, à la progression rapide des vaccinations et à l’assouplissement des restrictions d’entrée dans de nombreuses destinations. En Europe, le certificat COVID numérique de l’UE a contribué à faciliter la libre circulation au sein de l’Union européenne, débloquant ainsi une demande fortement réprimée après de nombreux mois de restriction des voyages".

L'OMT prévoit que "les arrivées de touristes internationaux en 2021 devraient rester de 70 à 75 % inférieures aux niveaux de 2019, soit une baisse similaire à celle de 2020. L’économie du tourisme continuerait donc à être fortement frappée. Le produit intérieur brut direct du tourisme pourrait perdre encore 2 000 milliards de dollars, soit autant qu’en 2020, tandis que les exportations liées au tourisme devraient se maintenir à 700-800 M$, loin derrière les 1 700 mrds$ enregistrés en 2019".

L'arrivée du variant Omicron et les réactions de plusieurs pays méditerranéens frappent déjà d'obsolescence ces prévisions de l'OMT parues voici seulement quelques heures.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info