Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La LGV Ankara-Istanbul inaugurée le 11 juillet 2014



            Partager Partager

La ligne reliera les deux villes en trois heures et demie (photo Turkish State Railways)
La ligne reliera les deux villes en trois heures et demie (photo Turkish State Railways)
TURQUIE. La nouvelle ligne à grande vitesse Ankara-Istanbul entrera en service le 11 juillet 2014 avec l’ouverture du tronçon Eskisehir-Istanbul.
 
Elle reliera les deux villes en trois heures et demie, contre six heures par la route aujourd’hui. Elle permettra des vitesses jusqu'à 250 km/h.
 
Longue de 533 kilomètres, elle desservira les gares de Polatli, Eskisehir, Bozuyuk, Bilecik, Pamukova, Sapanca, Izmit, Gebze et Pendik.
 
Au total, cette ligne, qui bénéficie d’une connexion avec le Marmaray, le tunnel ferroviaire sous le Bosphore, aura coûté de l’ordre de 3 mrds €.


Lire aussi : La Turquie multiplie les projets de chemin de fer

Vendredi 4 Juillet 2014

Lu 18318 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.