Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Jordanie se positionne comme le futur hub de Google au Moyen-Orient


JORDANIE. Le royaume va-t-il réussir à se positionner comme la plate-forme internet du Moyen-Orient ? La question est plus que jamais d'actualité, avec les leaders mondiaux de l'Internet, Google et Yahoo!, qui semblent intéressés par le marché jordanien.



Google pourrait bien choisir la Jordanie pour installer ses quartiers. (Photo MN)
Google pourrait bien choisir la Jordanie pour installer ses quartiers. (Photo MN)
JORDANIE. La Jordanie comme futur siège régional de Google ? Beaucoup en Jordanie aimeraient y croire.

Les chances du royaume ont été renforcées par l'adhésion, le 1er septembre 2009, du géant Google, à l'Information and technology association of Jordan, alias Int@jmail. Cette association, créée en 2000, vise à dynamiser le marché de l'Internet jordanien.

L'adhésion de Google à Int@jmail est très significative de l'intérêt porté par le géant américain au pays, selon le président de l'association, Marwan Jumaa. Il explique  que "Google aimerait ouvrir un centre régional pour le Moyen-Orient et examine avec grand intérêt la candidature de la Jordanie".

M. Jumaa a également indiqué que les chances de la Jordanie étaient bel et bien réelles, d'autant que "l'adhésion de Google à Intaj va lui permettre de mieux se familiariser avec le marché et les entreprises qui opèrent dans le secteur de l'Internet et des nouvelles technologies, pour améliorer ses contenus en arabe".  

Compétion avec les Emirats Arabes Unis

Les internautes jordaniens sont de plus en plus nombreux, car l'Internet est introduit dès l'école primaire. Ils sont passés de 216 000 en 2001 à 1,16 M en 2004.

En outre, le président d'Intaj s'est dit "impatient d'approfondir le partenariat entre Google et les entreprises locales pour promouvoir le secteur IT en Jordanie et dans la région".

Mais tout n'est pas gagné pour le royaume, puisque la Jordanie se retrouve en compétition avec d'autres pays arabes, dont les Emirats arabes unis.
Yahoo! espère drainer les 16 M de visiteurs uniques de Maktoob. (DR)
Yahoo! espère drainer les 16 M de visiteurs uniques de Maktoob. (DR)

Yahoo! en arabe dès 2010

Autre signe de l'intérêt par les géants de l'Internet au marché régional, le rachat, par l'américain Yahoo! ; de la plate-forme Maktoob.com, à la fin août 2009. Un achat plus qu'intéressant puisque ce site communautaire du monde arabe enregistre plus 16,5 M de visiteurs uniques.

L'autre leader de l'Internet a déclaré vouloir introduire, avec cette acquisition, des versions arabes de ses services, dont Yahoo! messenger, son moteur de recherche, sa page d'accueil. Un Yahoo!Mail entièrement en arabe devrait également être lancé d'ici le début de l'année 2010.

Cette acquisition fait partie de la stratégie de Yahoo! de conquérir les marchés émergents.
Une stratégie qui devrait être payante pour le groupe, puisque le marché de l'internet en version arabe est énorme et encore peu exploité.

Selon la Banque mondiale, on recense plus de 320 M d'arabophones dans le monde entier, alors que seul 1% des contenus internet sont dans cette langue.


Jenny Saleh, à BEYROUTH


Jeudi 17 Septembre 2009



Lu 1312 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

L'égalité dans le partage successoral, qu'est-ce qui gêne les musulmans ?


avis d'expert

Razika Adnani Philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA