Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Jordanie construit le pipeline de Disi, vital pour son alimentation en eau



            Partager Partager

325 km de pipeline pour alimenter Amman d'ici 2012. (crédit Gama)
325 km de pipeline pour alimenter Amman d'ici 2012. (crédit Gama)
JORDANIE. Le royaume a lancé début décembre 2009 le chantier du projet de Disi, qui prévoit la construction d'un pipeline long de 325 km, qui alimentera Amman en eau, à raison de 100 millions de mètres cubes par an, pendant 50 ans.

Le "Disi water conveyance project", au coût estimé à près d'1 md$ (680,2M€), bénéficie d'une contribution du gouvernement jordanien de 400M$ (272,1M€), refinancée en partie par la Banque européenne d'investissement (BEI) et l'Agence française de développement (AFD), et d'un apport de 670M$ (455,7M€) de DIWACO (promoteur privé de droit jordanien), dont 195M$ (132,6M€) de fonds propres et 475M$ (323,1M€) financés par des prêts à DIWACO par l’OPIC, la BEI et PROPARCO, la filiale de l'AFD.

Il sera exécuté au titre d’un partenariat public-privé, sous forme de BOT (Build, Operate, Transfer) par la compagnie turque Gama Enerji A.S., propriétaire de la société DIWACO.

 

En attendant le canal mer Rouge-mer Morte

Le pipeline de Disi est sans doute l'un des projets les plus ambitieux entrepris par la Jordanie, avec le projet de Canal de la Mer morte.

Il comprend la construction d'un pipeline de 325 km et des installations attenantes entre l'aquifère de Disi, au sud du pays et Amman. 325 km de construction dans le désert jordanien. Disi pourra fournir de l'eau à Amman durant 50 ans, l'aquifère étant une source d'eau fossile, donc non renouvelable.

Le projet devrait être achevé d'ici à quatre ans, en 2013. Toutefois, le ministre jordanien de l'Eau et de l'Irrigation, Raëd Abou Séoud, tempère les effets de la construction du pipeline de Disi, en expliquant que "ce projet ne résoudra pas le manque d'eau chronique du pays", mais "stabilisera la situation jusqu'à la construction du canal mer Rouge-mer Morte".

Selon des chiffres officiels, la Jordanie, dont 92% du territoire est désertique, aura besoin d'1,6 milliard de m3 par an en 2015.


Jenny Saleh, à BEYROUTH
Mardi 15 Décembre 2009

Lu 3484 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.