Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Jet Set espagnole et italienne fait des affaires avec le Panama

Acte III : Espagne et Italie


Sportifs, écrivains, hommes politiques, entrepreneurs... le cabinet Mossack Fonseca travaille avec une clientèle espagnole et italienne aussi large qu'hétéroclite.


            Partager Partager

La patron d'Alitalia aime faire voyager ses comptes bancaire. Photo Alitalia.
La patron d'Alitalia aime faire voyager ses comptes bancaire. Photo Alitalia.
ESPAGNE/ITALIE. Selon les médias italiens, le nom d'environ 800 Italiens figurerait dans les « Panama Papers ». Le média l'Espresso a publié une liste de 100 noms. Y figurent Luca Cordero di Montezemolo, président de la compagnie aérienne Alitalia et ancien président de Ferrari, Jarno Trulli, ancien pilote de Formule 1, ou encore Giuseppe Donaldo Nicosia, un homme d’affaires proche de Silvio Berlusconi, inculpé dans un scandale de fraude à la TVA. « Giuseppe Donaldo Nicosia aurait récolté des millions de dollars pour lui-même et pour ses associés, notamment l’ancien sénateur Marcello Dell’Utri, allié de l’ancien président Silvio Berlusconi purgeant actuellement une peine de sept ans de prison sans rapport avec l’affaire, pour collusion avec la mafia italienne » explique le Consortium international de journalistes d’investigation.

Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, l'Italo-Suisse Gianni Infantino, nouveau président de la FIFA (fédération internationale de football), aurait signé des contrats commerciaux avec une société offshore à l'époque où il était directeur de la division des affaires juridiques de l’UEFA. Cross Trading aurait acheté les droits de diffusion de la Ligue des champions, de la coupe de l'UEFA et de la Supecoupe d'Europe à un prix inférieur à ceux du marché, pour les revendre ensuite trois ou quatre fois plus chers.
 
La liste publiée par l'Espresso comprend également Oscar Rovelli, héritier de la famille Rovelli, à la tête du groupe chimique Sir, des dizaines de chefs d'entreprises, mais aussi des procureurs, des comptables, des traders, des commerçants, des journalistes, des présentateurs télé, des architectes, des sportifs, des artistes, des avocats, des juges,

 
Comme en France, le système bancaire italien a largement utilisé les compétences du cabinet Mossack Fonseca. Unicredit et UBI apparaissent sur plusieurs fiches.

La famille royale espagnole aussi

La famille royale espagnole perd de sa superbe. Photo DR
La famille royale espagnole perd de sa superbe. Photo DR
Déjà ébranlée par une affaire de fraude fiscale, la famille royale espagnole défraye encore la chronique avec cette fois la tante du roi Felipe VI, Pilar de Borbon. Elle a reconnu posséder une société au Panama. Deux arrière-petits-enfants du dictateur Franco, Francisco Franco Suelves et Juan Jose sont, grâce aux bons soins de Mossack Fonseca, administrateurs de sociétés dans des paradis fiscaux. Selon El Confidential, la famille Franco aurait un million de dollars placé à l'étranger. Les Franquistes semblent s'être passés la bonne adresse. Déjà poursuivi par la justice espagnole, Démétrio Carceller, petit-fils d'un ministre de Franco, propriétaire de nombreuses entreprises dont la brasserie Damm ou les huile Disa Corporation, possède plusieurs sociétés-écrans.
 
Une autre « icône » espagnole, elle aussi habituée aux poursuites pour fraude fiscale, apparaît dans les fiches de Mossack Fonseca, le footballeur argentin du FC Barcelone, Lionel Messi. Le milieu du football espagnol semble coutumier de l'utilisation de comptes dans des paradis fiscaux. Ainsi la Real Sociedad payerait une grande partie des « salaires » de ses joueurs dans des pays exotiques afin de ne pas payer de taxes. Selon le média espagnol El Confidential, le club explique pour se défendre qu'«utiliser des compagnies à l'étranger pour rémunérer les joueurs étrangers était et est une pratique commune dans tous les clubs de foot espagnols. »

Mais la Jet Set espagnole n'est pas seule concernée. Micaela Domecq Solís Beaumont, la femme de Miguel Arias Cañete, Commissaire européen à l’action pour le climat et l’énergie, et 11 membres de la famille Domecq, possèdent une société au Panama qui gère 4 comptes en Suisse. Le journal El Confidencial relève que Micaela Domecq Solís Beaumont et les membres de sa famille ont reçu près de 2M€ de subventions pour leurs élevages taurins pendant que Miguel Arias Cañete était ministre de l'agriculture d'Espagne. Le conflit d'intérêts semble évident.
 
Les noms de nombreuses personnalités espagnoles apparaissent dans la liste des clients de Mossack Fonseca : les frères Almodovar, l'ancien champion du monde moto Alex Crivillé, Jordi Cinca, ministre des Finances d'Andorre, ou encore Oleguer Pujol, fils cadet de l'ancien président de la Catalogne.
 
Sans atteindre l'activité débordante de la Société Générale, les plus grandes banques espagnoles ont utilisé Mossack Fonseca pour aider leurs clients à dissimuler leur argent au fisc. Selon El Confidencial, Santander aurait créé plus d'une centaine de comptes, BBVA une vingtaine.


Gérard Tur
Vendredi 8 Avril 2016

Lu 1718 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.