Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Grèce va s'acquitter de sa dette de 1,85 mrd€ au FMI fin avril 2022


Rédigé par , le Mercredi 30 Mars 2022 - Lu 879 fois


Le Premier ministre grec très confiant sur la révision de sa note par les diverses agences de notation (Capture d'écran vidéo Cabinet du Premier ministre grec)
Le Premier ministre grec très confiant sur la révision de sa note par les diverses agences de notation (Capture d'écran vidéo Cabinet du Premier ministre grec)
GRÈCE. Kyriakos Mitsotakis a assuré, mardi 29 mars 2022 que le rétablissement de la note d'investissements de son pays en 2023 était "un objectif réalisable". En poste depuis juillet 2019, le Premier ministre grec indique qu'il va réussir à réduire sa dette et même à dégager des excédents primaires (donc hors remboursement de la dette) faibles, mais significatifs. En 2021, son Produit intérieur brut (PIB) a connu une croissance de 6,1%. Le gouvernement table sur une progression de 4,5% en 2022.

Déjà, en janvier 2022, tout en maintenant sa note à BB, Fitch avait révisé à la hausse les perspectives de la Grèce de stables à positives. L'agence de notation britannique du groupe américain Hearst Corporation justifiait cette modification en indiquant que "la combinaison d'une croissance économique plus forte que prévue et une réduction du déficit public entraînée par une diminution substantielle du soutien lié à la pandémie permettra une baisse de la dette publique en pourcentage du PIB". Fitch prévoyait également que "la reprise de l'activité économique se poursuivra en 2022". En avril 2021, la New-yorkaise Standard & Poor's (S&P) avait déjà relevé d'un cran la note de la Grèce, à "BB" et l'avait accompagné d'une perspective positive en se félicitant de "l'amélioration de la gouvernance et des mesures qui permettront de faire reculer la dette".

État le plus endetté de la zone euro

Ayant traversé une crise financière de 2009 à 2018, la Grèce reste l'État le plus endetté de la zone euro. Elle avait reçu près de 300 mrds€ du Fonds monétaire international (FMI - 32,1 mrds€ entre 2010 et 2014) et de l'Union européenne (256,6 mrds€ en trois perfusions) venus à son chevet pour éviter sa faillite. Et surtout le Grexit, une sortie de l'UE, qui se profilait.

Le 21 juin 2018, l'Eurogroupe, réunit à Luxembourg, avait rendu sa quatrième et dernière évaluation du troisième programme d'assistance financière accordé par le MES. Les ministres européens des Finances s'étaient entendus sur les modalités de sortie de la Grèce des programmes d'aides. "La crise grecque s'achève ici, cette nuit. Nous sommes finalement arrivés au bout de ce chemin qui a été si long, et si difficile. C'est un moment historique", commentait Pierre Moscovici, commissaire européen pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes.

En avril 2019, son gouvernement annonçait un excédent budgétaire de 4,5% de son PIB (un point de mieux que l'objectif fixé par la Commission européenne) pour 2018, la meilleure performance de la zone euro sur cette année. L'Eurogroupe avait d'ailleurs salué "l'adoption d'un budget pour 2019, qui devrait permettre de réaliser l'objectif d'excédent primaire de 3,5% du PIB et de mener à bien d'importantes réformes structurelles notamment des opérations de privatisation clefs". En novembre 2019, s'exprimant sur le paquet budgétaire d'automne, la Commission européenne avait, une nouvelle fois, loué l'action de ce pays qui a "présenté, en peu de temps, plusieurs projets de réforme importants qui devraient être favorables à l'investissement et à la croissance", comme le soulignait Pierre Moscovici.

Une dette passée de 206,3% du PIB à 189,6%

Après deux excédents budgétaires consécutifs et huit ans de tutelle et d'austérité, la Grèce en a fini, depuis août 2018, avec les programmes d'assistance financière. Elle a retrouvé son indépendance financière et peut de nouveau aller sur les marchés.

Aujourd'hui, le gouvernement grec prévoit de baisser sa dette de 197,1% du PIB en 2021 (206,3% en 2020) à 189,6% en 2022.

Selon des informations de source grecque dévoilée par l'AFP, le pays devrait rembourser la totalité de sa dette auprès du FMI - soit 1,85 mrd€ -, d'ici à la fin avril 2022. Elle a reçu le feu vert du Mécanisme européen de stabilité (MES) et du Fonds européen de stabilité financière (FESF) pour anticiper cette échéance fixée à 2024.

Athènes avait déjà averti en 2021de cette possibilité de remboursement anticipé pour améliorer l'image du pays sur les marchés internationaux. Et en février 2022, Christos Staikouras, ministre grec des Finances, annonçait qu'il pourrait avoir lieu d'ici la fin mars 2022.




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info