Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Grèce peine à se ressaisir


La Grèce a largement accaparé les discussions économiques depuis 2009. Au bord de la faillite, le pays, sauvé dans la douleur par l’Europe et le Fonds monétaire international, n’a pas réglé ses problèmes.



José Manuel Barroso et le président grec Papoulias. (photo: UE)
José Manuel Barroso et le président grec Papoulias. (photo: UE)
GRECE / EUROPE. On a tout dit sur la gestion aléatoire des dépenses publiques grecques. La crise financière mondiale a révélé les défaillances d’une économie rongée par l’informalité et la corruption.

Le réveil pour les Grecs a été douloureux. Les mesures annoncées en 2009 (mesures de solidarité sociale, promotion de l’entreprenariat, transparence des comptes publics, élargissement de l’assiette fiscale, contrôle strict des dépenses publiques) n’ont pas suffi à rassurer les marchés internationaux.

La Grèce, dégradée par les agences de notation début 2010, a dû se retourner vers ses voisins européens, eux-mêmes empêtrés dans la crise. Plusieurs semaines ont été nécessaires pour parvenir à un accord arraché aux Allemands.

Un plan de 110 mrds€

Chiffres exprimés en pourcentage par rapport au produit intérieur brut.
Chiffres exprimés en pourcentage par rapport au produit intérieur brut.
Un plan de financement de 110 mrds€ a finalement été voté le 2 mai 2010. En contrepartie, le gouvernement grec s’est engagé à réduire le déficit budgétaire. Comme les salaires et les prestations sociales constituaient 75% du total des dépenses publiques, la masse salariale et les retraites publiques ont été réduites. En outre, pour rendre son économie plus compétitive, il s’est engagé à promouvoir la croissance, à moderniser l'économie, mais aussi à maîtriser les coûts et à faire descendre l'inflation afin que la Grèce puisse redevenir compétitive par les prix.

Les Grecs ont très mal perçu le relèvement des taxes, les redressements fiscaux, le gel des primes et des salaires. Ils estiment payer pour la mauvaise gestion de leurs dirigeants. De longues grèves ont émaillé l’année, dans tous les secteurs.

Chiffres exprimés en pourcentage par rapport au produit intérieur brut.
Chiffres exprimés en pourcentage par rapport au produit intérieur brut.
La dernière d’entre elles était organisée le 23 février 2011, alors que le Premier ministre George Papandréou plaidait auprès des Européens pour un allongement des délais de remboursement du prêt accordé à la Grèce, afin de lâcher un peu de lest.

Athènes, qui a déjà cédé la concession du port du Pirée à la Chine, s’apprête à faire évaluer son patrimoine immobilier afin de tirer profit de revenus d’exploitation ou de concession qui lui permettrait de réduire sa dette. Elle espère ramener son déficit public à 7,4% du PIB en 2011.

Tous les indicateurs économiques sont au rouge dans le pays : le PIB grec a chuté de 235 mrds€ en 2009 à 231 mrds€ en 2010. Il devrait encore régresser en 2011, à 228 mrds€. Si le déficit public diminue (15,4% en 2009 contre 9,4% en 2010 et un objectif de 7,4% en 2011), le taux d’endettement augmente considérablement. Passé de 115 à 124% entre 2009 et 2010, il devrait atteindre 133,9% en 2011 avec une croissance négative pour la 3e année consécutive (-4,5% en 2009, -4,2% en 2010, -3% prévus en 2011).

L’inflation, qui a atteint 5,2% en 2010 devrait être maîtrisée cette année, à 2,2%. Dans ce contexte, les prévisions concernant le taux de chômage ne sont pas encourageantes pour les Grecs qui étaient déjà 10,2% en 2009 sans emploi, puis 12,9% en 2010. 13,2% de la population active devrait être inemployée en 2011.


Lire aussi : Le budget 2011 de la Grèce
La présentation du pays par le ministère des Affaires étrangères français
Dette : la Grèce est le pays le plus risqué au monde
Moody's dégrade sévèrement la note grecque 
La Grèce renoue avec la grève générale 
La société minière Ellinikos Xrysos devra rembourser 15,3 M€ à l'Etat grec 
La Commission européenne rappelle à l'ordre les fiscalités de l'Europe du sud 




Mercredi 23 Mars 2011



Lu 1425 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 31 Mars 2011 - 14:47 L'Italie souffre d'une croissance en panne

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA