Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

La Grèce ne se trouve plus en procédure de déficit excessif


Rédigé le Lundi 25 Septembre 2017 à 16:31 | Lu 2694 commentaire(s)


L'Union européenne juge que le déficit excessif en Grèce a été corrigé (photo : F.Dubessy)
L'Union européenne juge que le déficit excessif en Grèce a été corrigé (photo : F.Dubessy)
GRÈCE. Le Conseil de l'Union européenne a décidé, lundi 25 septembre 2017, de clore la procédure de déficit excessif contre la Grèce. Enclenchée depuis avril 2009 par la Commission européenne, cette mise sous surveillance vise les pays qui ne respectent pas les deux sacro-saints critères de convergence de l'UE : présenter un déficit inférieur à 3% du Produit intérieur brut (PIB) et une dette publique inférieure à 60% du PIB. Une procédure pouvant être assortie de sanctions financières.

Alors qu'elle avait atteint un déficit de 15,1% du PIB en 2009, Athènes prévoit de rester en dessous du seuil de 3% en 2017 et en 2018. Elle a dégagé un excédent budgétaire de 0,7% du PIB en 2016 et devrait connaître un léger déficit en 2017. Par contre, et malgré un plan d'aide de 86 mrds€ accordé par la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) depuis juillet 2015, et relancé en juin 2017, sa dette atteignait les 179% du PIB en 2016 mais devrait descendre dans les prochaines années.

La France et l'Espagne toujours en déficit excessif

"Après des années de sévères difficultés, les finances grecques se trouvent dans un bien meilleur état. Nous sommes maintenant dans la dernière année du programme de soutien financier et des progrès ont été réalisés pour permettre à la Grèce de lever de nouveau de l'argent sur les marchés financiers à des taux viables ", commente Toomas Toniste, ministre estonien des Finances (l'Estonie occupe la présidence tournante de l'UE depuis le 1er juillet 2017). Dans l'article 1 de sa décision, le Conseil de l'Union européenne conclu qu'"il ressort d'une évaluation globale que le déficit excessif en Grèce a été corrigé". Le second article abroge la décision de début de procédure datant de 2009.

Aujourd'hui, seuls trois pays demeurent sous cette procédure de déficit excessif : La France, L'Espagne et le Royaume-Uni. Ils étaient vingt-quatre en 2011.




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation