Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

La Grèce n'importe plus de pétrole venu d'Iran


Rédigé le Mardi 10 Avril 2012 à 10:58 | Lu 3316 commentaire(s)


Ahmad Ghalehbani déclare que l'Iran peut satisfaire 90% de ses besoins en pétrole et en gaz par elle même (NIOC)
Ahmad Ghalehbani déclare que l'Iran peut satisfaire 90% de ses besoins en pétrole et en gaz par elle même (NIOC)
IRAN / GRECE. Le ministre iranien du Pétrole, Rostam Ghassemi, annonce, mardi 10 avril 2012, que son pays, sous le coup d'un embargo pétrolier graduel de l'Union européenne, n'exporte plus de pétrole vers la Grèce.

Les importations de pétrole en Grèce dépendaient largement de la République islamique. En effet, l'Iran exportait en moyenne 100 000 barils de pétrole par jour vers la Grèce en 2011, soit un tiers des importations de ce pays.

Ainsi, la Grèce augmente progressivement les quantités importées de Libye, de Russie, d'Irak et d'Arabie Saoudite.

L'embargo pétrolier devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2012.
Voir aussi : L'Iran menace de stopper ses exportations pétrolières vers l'Europe en plus de la France




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation