Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Grèce incite fortement à l'usage de la carte bancaire pour lutter contre la fraude fiscale



            Partager Partager

Les commerçants doivent favoriser les paiements en carte bancaire (photo : CC-DoctorWho)
Les commerçants doivent favoriser les paiements en carte bancaire (photo : CC-DoctorWho)
GRÈCE. 1000 €. C'est l’amende qu’encourent, depuis mercredi 1er février 2017, les commerçants en Grèce qui n’affichent pas sur leur porte les autocollants indiquant que les paiements par carte de crédit sont possibles dans leur magasins. Ils doivent également préciser quelles sont les cartes acceptées et disposer devant leurs caisses le terminal permettant de régler électroniquement les achats.
Cette obligation s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale et la circulation d’argent noir, autrement dit les revenus non déclarés.

En Grèce, les particuliers n’ont pratiquement jamais utilisé de chèques au quotidien. Tous les paiements s'effectuant en argent liquide, d'où, au bout de la chaine, cette fraude fiscale.
Depuis une vingtaine d’années la carte bancaire a fait son entrée dans ce quotidien. Mais, sans contrôle en amont, la fraude fiscale reste toujours au rendez-vous.
Désormais, les contribuables grecs devront justifier dans leur déclaration environ un tiers de leur revenu sous forme de dépenses  payées en carte de crédit. A défaut, ils écoperont d’une amende forfaitaire. "Amende arbitraire et injuste" dénoncent les associations de consommateurs car d’une part les revenus ont tellement baissé ces huit dernières années qu’il n'existe vraiment de place pour les  courses d’agrément, d’autre part les factures d’eau, de gaz d’électricité, et les loyers ne sont pas pris en compte dans ce  calcul.

Les commerçants  protestent aussi car les terminaux de cartes de crédit coûtent cher et surtout les banques s'octroient une commission non négligeable allant de 0,25% a 4% voire plus dans certains cas. Le gouvernement tient bon. Il va, d’ici le mois de mars 2017, rendre publique la liste des magasins devant obligatoirement effectuer les transactions en carte de crédit.
 
Selon la banque de Grèce, 440 000 cartes bancaires ont été délivrées durant le premier semestre 2016 suite au contrôle des capitaux toujours en vigueur. Mais le montant des transactions ne cesse de baisser : -5%  pour 2016. D’où les doutes émis par plusieurs économistes dans la presse locale sur l’efficacité de cette nouvelle mesure.

Vendredi 3 Février 2017

Lu 1393 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.