Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Grèce face à un dilemme : reprise du tourisme ou protection de sa population contre le coronavirus


La fin du confinement et l'arrivée de la saison touristique en Grèce laissent craindre un développement du coronavirus, particulièrement dans les petites îles grecques, alors que la propagation de l'épidémie avait jusque là été bien maîtrisée.


            Partager Partager

La Grèce ne peut pas de passer d'une industrie touristique contribuant à hauteur de 20% à son PIB - Ici le théâtre d'Epidaure - (photo : F.Dubessy)
La Grèce ne peut pas de passer d'une industrie touristique contribuant à hauteur de 20% à son PIB - Ici le théâtre d'Epidaure - (photo : F.Dubessy)
GRÈCE. La Grèce lève, lundi 4 mai 2020, certaines des mesures de strict confinement imposées dés le 9 mars 2020, mais repousse au 1er juin 2020 la reprise d'activité des hôtels ouverts toute l'année et au 1er juillet 2020 ceux saisonniers. Les lieux archéologiques et les musées, eux, pourront de nouveau être visités à partir du 19 juin 2020.

Avec moins de 150 morts et environ 2 600 contaminés pour une population de 11 millions d'habitants, les Grecs ont été plutôt protégés du coronavirus. Et ce malgré la présence de plusieurs cas dans les camps des demandeurs d'asile, sans protections adéquates.

Cette saison touristique tant attendue pose cependant problème. Les mesures prises à temps par le gouvernement conservateur, couplées à beaucoup de chance, ont permis de contenir l'épidémie. Mais, selon Andreas Mentis, médecin directeur de l'institut Pasteur d'Athènes, un dilemme voit le jour. "Le problème vient surtout du tourisme d'été pur la Grèce. Il génère d’importants revenus sans lesquels nous aurons un hiver difficile. Mais, si tu viens d'un pays meurtri par le virus, tu vas vouloir venir dans un pays épargné par ce virus, comme ici. Nos îles peuvent être protégées facilement par des mesures de quarantaine ou un confinement. Si des visiteurs viennent, il ne reste pas grand chose à faire pour éviter une propagation", alerte-t-il.

Le tourisme participe à plus de 20% du PIB grec

Les petites îles demeurent très vulnérables en cas de contamination par des touristes, comme ici à Santorin (photo : F.Dubessy)
Les petites îles demeurent très vulnérables en cas de contamination par des touristes, comme ici à Santorin (photo : F.Dubessy)
Les touristes ne sont pas le seul danger. Il faut aussi compter avec les Grecs de la diaspora, environ 10 millions de personnes qui souvent disposent de la double nationalité. Difficile de leur refuser l'entrée. Or, il proviennent tous de pays très touchés par le coronavirus comme la France, l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne ou même les Etats-Unis.

A l'image des touristes étrangers, ils se rendent souvent dans les îles grecques dont la population est vieillissante, donc fragilisée, et les structures sanitaires spartiates. La question se pose de façon encore plus aiguë pour les trente îles du pays de moins de 500 habitants, les plus prisées par les touristes. La mairesse de l'île de Tilos dans le Dodecanèse, Maria Kama, tire la sonnette d'alarme: "Nos maisons sont mitoyennes, nos cours se touchent, nous allons tous dans la même boulangerie, le même supermarché, le même café. Un seul malade, et c'est la contamination générale. Or, nous n'avons pas d'hôpital, juste un dispensaire, et nous ne disposons que d'un seul hélicoptère d'évacuation pour tout le pays."

D'où le choix difficile qui se pose à la Grèce : soit protéger sa population, soit tirer un trait sur le tourisme qui emploie un Grec sur cinq et participe pour plus de 20% dans le PIB, le double en prenant en compte les revenus de l'économie souterraine.
Aussi, Athènes demande des mesures économiques et sanitaires prises à l’échelle européenne pour affronter cette situation. Demande pour l'instant restée sans réponse.

En 2019, la Grèce a accueilli plus de 30 millions de visiteurs, soit trois fois la population du pays.

Lundi 4 Mai 2020

Lu 2698 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


MED’INNOVANT AFRICA pour imaginer la ville méditerranéenne de demain


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.