Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Grèce donne un nouveau tour de vis



            Partager Partager

La Grèce vote un nouveau train de réformes pour négocier en échange un allègement de sa dette. Photo FD.
La Grèce vote un nouveau train de réformes pour négocier en échange un allègement de sa dette. Photo FD.
GRECE. C'est un parlement grec en état de siège qui a voté durant la nuit du 8 au 9 mai de nouvelles mesures d'austérité, dont une énième réforme des retraites et de l'impôt sur le revenu. Les retraites les plus élevées vont baisser, les cotisations, taxes et impôts augmenter, alors que les caisses d'assurances devront fusionner en une nouvelle structure aux prestations sensiblement réduites. Le Parlement a voté une hausse de la TVA de 13 à 23% dans le secteur du tourisme. Au total, ces mesures doivent permettre à la Grèce d'économiser 1,8 mds € sur les 5,4 mds € prévus d'ici 2018.

Exigé par l'Union européenne et le FMI, ce nouveau tour de vis a mis dans la rue plusieurs dizaines de milliers de personnes, à Athènes et Thessalonique. La Grèce est entrée depuis début mai dans une nouvelle spirale de grèves tournantes. Jusqu' à mardi 10 mai, les navires resteront à quai, alors que pendant deux jours, bus, trams et trains sont restés à l’arrêt et les médias silencieux.
 
La colère des Grecs est d'autant plus grande que cette semaine la presse allemande a révélé que 95% des prêts accordés au pays n'ont servi qu'à sauver les banques européennes qui avaient spéculé sur la dette grecque.
 
L'adoption de ces réformes n'a précédé que de quelques heures une réunion de l'Eurogroupe, qui réunit une partie des créanciers de la Grèce (180% du PIB). Le gouvernement grec espère que le gage de bonne volonté donné ce week-end conduira l'UE à ouvrir les discussions sur la dette grecque. Mais rien n'est moins sûr car de nombreux pays, avec comme portes drapeaux les Allemands et les Autrichiens, refusent d'envisager un quelconque allègement.
 
Les créanciers de la Grèce doivent également déterminer si les réformes engagées dans le cadre du troisième plan d'austérité sont « suffisantes » pour que soient poursuivis les versements du plan d'aide de 86 mds € décidé en juillet 2015.   

Arthur Maffren
Lundi 9 Mai 2016

Lu 1219 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA


agenda

Recherche personnalisée

Soumettre un événement

À cause de la pandémie du Covid-19
et des différentes restrictions
de circulation, de confinement et de fermeture des lieux publics dans les pays méditerranéens, nous suspendons jusqu'à nouvel ordre la publication
de notre agenda







À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.