Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La Grèce cède à Bruxelles et vend le port du Pirée


Dans le cadre des privatisations qu'exigent les créanciers du pays, la Grèce cèdera en deux phases 67% d'Olp, la société gestionnaire du port du Pirée, au Chinois Cosco. Les syndicats crient au bradage. Le pays sera en grève générale le 4 février 2016.


            Partager Partager

La grèce fait machine arrière et vends le port du Pirée à Cosco. (photo CC-N. Diakidis)
La grèce fait machine arrière et vends le port du Pirée à Cosco. (photo CC-N. Diakidis)
GRÈCE. Le Pirée est le port le plus profond de la Méditerranée. En prenant la concession du port jusqu'en 2052, les Chinois veulent y faire accoster leurs plus gros porte-conteneurs et faire du Pirée le plus grand centre de transit du sud-est de l'Europe, un véritable pont entre l’Asie et l’Europe porte d’entrée des produits chinois en Europe mais aussi dans les pays riverains de la mer Noire et au Moyen Orient.
 
Sa privatisation déjà en cours avait été bloqué par Syriza après sa victoire aux élections de janvier 2015. Mais le Premier ministre grec a dû faire machine arrière et donner son accord. Le port du Pirée passera en avril 2016 sous contrôle chinois, jusqu’en 2052. L'agence de privatisations grecque, le Taiped, a accepté l'offre améliorée de Cosco, d'un montant de 368,5 M€, auxquels il faut ajouter 410 M€ de « loyer » pour cette concession. Cosco prend dans un premier temps 51% des parts d'Olp, puis pourra acquérir 16% de plus d'ici 2021 si le groupe chinois tiens ses promesses et investit 350 M€ dans la modernisation du port. L’État grec ne conservera alors que 7% du capital, les 26% restant étant proposés en Bourse.
 
Cosco est déjà dans la place depuis 2008 où le groupe exploite deux terminaux à conteneurs. Les syndicats l'accusent d’avoir instauré dans les terminaux sous leur contrôle un véritable état de non-droit syndical en imposant des cadences infernales, en interdisant la création d'un comité d’entreprise ou encore moins une quelconque représentation syndicale.

Etape clé

Le Taiped qualifie la transaction « d'étape-clé du programme de privatisations, dans le cadre des engagements de la République grecque ». Les privatisations doivent ramener dans les caisses de l'Etat grec 50 mrds €. 50% serviront de garantie pour la recapitalisation des banques, 25% permettront de rembourser une partie de la dette, 25% seront investis dans des grands projets.

Déjà 14 aéroports régionaux ont été cédés en décembre 2015 pour 1,2 mrds € à l'entreprise allemande Fraport. Des marinas et des infrastructures comme le port de Thessalonique, deuxième plus grande ville de Grèce, devraient suivre. 


Mercredi 27 Janvier 2016

Lu 3872 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.