Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La France va tenter de réconcilier les Libyens al-Sarraj et Haftar




Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar, de leur entente dépend l'avenir de la Libye (photo : DR)
Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar, de leur entente dépend l'avenir de la Libye (photo : DR)
LIBYE / FRANCE. Fayez al-Sarraj et le maréchal Khalifa Haftar vont se retrouver, mardi 25 juillet 2017 à La Celle-Saint-Cloud, près de Paris, à l'initiative d'Emmanuel Macron.

Le premier, chef du gouvernement d'union nationale libyen (GNA) créé en mars 2016 à Tripoli, est reconnu par l'Onu et l'Occident et n'arrive pas à contrôler l'ensemble d'un territoire en pleine guerre civile. Le second, véritable chef de guerre, dirige l'Armée nationale libyenne qui refuse de reconnaître le GNA. Soutenu par le parlement de Tobrouk, ses victoires successives contre l'Etat islamique en font un interlocuteur désormais incontournable pour discuter de l'avenir du pays.

Seul un accord entre ces deux hommes peut créer un espoir de réunification d'une Libye morcelée. 

Dans un communiqué publié lundi 24 juillet 2017, la présidence française précise que " la France entend, par cette initiative, faciliter une entente politique entre le président du Conseil libyen et le commandant de l'Armée nationale libyenne, au moment où le nouveau représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Ghassan Salamé, qui participe aux échanges, prend ses fonctions de médiateur des Nations unies".

Selon le texte de l'Elysée, "l''enjeu est de bâtir un Etat capable de répondre aux besoins fondamentaux des Libyens et doté d'une armée régulière unifiée sous l'autorité du pouvoir civil... C'est une nécessité pour le contrôle du territoire libyen et de ses frontières pour lutter contre les groupes terroristes et les trafics d'armes et de migrants, mais aussi en vue du retour à une vie institutionnelle stable ".

Fayez al-Sarraj annonçait mi-juillet 2017 vouloir organiser des élections législatives et présidentielle fin 2018.

Les deux hommes se sont déjà rencontrés en mai 2017 à Abou Dhabi et en janvier 2016 lors de l'avènement de Fayez al-Sarraj comme chef du gouvernement.




Lundi 24 Juillet 2017



Lu 4448 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 12:00 Nouveaux tirs de roquettes sur Israël

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

« Dans le contexte actuel, les Méditerranéens font désordre »


avis d'expert

Vincent Giovannoni. Anthropologue, commissaire d'exposition au MuCEM.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF