Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La France va créer un fonds de 100 M€ pour aider ses entreprises à se développer au Maghreb


Rédigé par , le Lundi 7 Février 2022 - Lu 1200 fois


Le jeunesse méditerranéenne en invitée d'honneur au Forum des mondes méditerranéens (photo: F.Dubessy)
Le jeunesse méditerranéenne en invitée d'honneur au Forum des mondes méditerranéens (photo: F.Dubessy)
MEDITERRANEE. "Les divisions, l'incompréhension dans le bassin méditerranéen ne sont pas une fatalité. La France veut faire avancer l'agenda pour la paix et la stabilité." Intervenant par voie de vidéo enregistrée lors de la plénière d'ouverture du Forum des mondes méditerranéens (Marseille, les 7 et 8 février 2022), Emmanuel Macron a réitéré "l'ambition méditerranéenne très forte de la France" ainsi que "le rôle des diasporas." Il a insisté sur l'apport dans la réflexion de la "société civile, en particulier notre jeunesse qui a la capacité de franchir les pas que nos politiques n'arrivent pas à faire franchir."

Parlant d'"une nouvelle vision à bâtir", le Président de la République française a indiqué qu"il fallait sortir des guerres civiles en Méditerranée et des divisions entre le Nord et le Sud.

Emmanuel Macron a profité de cet évènement, qui vient dans le prolongement du Sommet des deux rives (juin 2019 à Marseille) pour dévoiler trois dispositifs proposés par la France: un appel à projets à des initiatives de la société civile de la rive Sud, le lancement d'une académie des talents méditerranéens et la création d'un fonds à impact destiné aux entrepreneurs résidant en France souhaitant se développer sur l'autre rive de la Méditerranée. "Il faut réussir à réinventer ce qui est notre rôle méditerranéen", souligne Emmanuel Macron.

Création d'une académie des talents itinérante

Karim Amellal a choisi des "sujets sur lesquels nous pouvons avancer" (photo: F.Dubessy)
Karim Amellal a choisi des "sujets sur lesquels nous pouvons avancer" (photo: F.Dubessy)
L'appel à projets sera organisé par l'Agence Française de Développement (AFD) et doté de 3 M€. Les acteurs de la société civile bénéficieront de subventions pour mettre en place une action en ligne avec les thématiques méditerranéennes.

L'académie des talents "sera itinérante et débutera à Marseille avec un campus méditerranéen et à travers la manifestation Emerging mediterranean ", précise Karim Amellal, ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée au ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères. "L'idée est de renforcer les capacités et d'assurer des montées en compétence avec des mentors et des modules. "Une première promotion se déroulera d'ici la fin de l'année et comprendra quinze jeunes", détaille-t-il. A cette structure sera joint un programme de bourses pour accompagner les talents identifiés annonce Emmanuel Macron.

Enfin, un fonds de 100 M€ permettra aux entrepreneurs basés en France de venir travailler, créer, s'étendre, embaucher au Maghreb. Porté par la Banque publique d'investissement (BpiFrance), il va "accompagner ou amorcer les initiatives entrepreneuriales venant de France pour le Maghreb", souligne Karim Amellal. Il sera ouvert à des financements publics et privés français et étrangers. "Le closing devrait intervenir en cours d'année pour que le fonds soit opérationnel d'ici à la fin 2022. C'est un instrument financier, nous n'attendrons pas d'avoir atteint les 100 M€ pour commencer", précise toutefois l'ambassadeur français.

Un plaidoyer pour une Méditerranée 2030

Emmanuel Macron s'est félicité des propositions apportées dans le plaidoyer des jeunes méditerranéens (photo: F.Dubessy)
Emmanuel Macron s'est félicité des propositions apportées dans le plaidoyer des jeunes méditerranéens (photo: F.Dubessy)
Avant le Forum des mondes méditerranéens, le Président français a reçu, sous forme de livre blanc, un "Plaidoyer pour la Méditerranée 2030" de 200 jeunes Méditerranéens de vingt nationalités. Ils ont travaillé pendant six mois sur plusieurs problématiques communes concernant les pays du bassin méditerranéen. "Il ne s'agit pas de sujets consensuels, mais de sujets sur lesquels nous pouvons avancer", précise Karim Amellal. La veille du Forum, toujours à Marseille, cinquante jeunes, sélectionnés parmi les plus actifs, ont pu échanger avec Nasser Kamel, secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée (UpM), et la princesse jordanienne Rym Ali, présidente de la Fondation Anna Lindh. Huit d'entre eux sont également intervenus pour présenter leurs conclusions lundi 7 février 2022 lors de la plénière.

"Ceci est un exemple concret de ce que l'on peut réussir avec un dialogue et des échanges. Les pistes que vous esquissez représentent un espoir. Vos propositions nous mettent au pied du mur", leur a répondu, dans une vidéo enregistrée, Emmanuel Macron, livre blanc entre les mains.

Ce plaidoyer va maintenant être adressé "aux États, à l'Union pour la Méditerranée, au 5+5, à la Fondation Anna Lindh et à l'Union européenne pour voir comment nous pouvons le mettre en  œuvre", explique le délégué interministériel à la Méditerranée au ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères.




Lire aussi :
< >

Mardi 5 Juillet 2022 - 16:10 Nouveau record d'inflation en Turquie

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:20 L'Iremmo crée une antenne à Marseille €


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info