Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La France va aider l’Égypte à se fournir en blé


Rédigé par , le Mardi 29 Mars 2022 - Lu 925 fois


Le blé ukrainien risque de ne plus arriver en Égypte (photo: DR)
Le blé ukrainien risque de ne plus arriver en Égypte (photo: DR)
ÉGYPTE / FRANCE. A l'occasion d'une visite officielle au Caire, les 27 et 28 mars 2022, Bruno Le Maire a certifié, "nous serons aux côtés de l'Égypte pour veiller à ce qu'elle obtienne le blé dont elle pourrait avoir besoin dans les mois à venir." Le ministre français des Finances répondait à un communiqué du Premier ministre égyptien Mostafa Madbouli indiquant que son pays "comptait sur la France pour garantir l'approvisionnement en produits de base comme le blé".

L'Égypte est fortement dépendante des importations de céréales, elle en est le premier importateur mondial. En 2021, plus de 80% des 13 millions de tonnes de blé importés par l'État (qui subventionne son prix à hauteur de 3 mrds€ pour 72 millions d'habitants) et par le secteur privé provenaient d'Ukraine (61%) ou de Russie (23%). Le conflit actuel perturbant la production, mais aussi les exportations (6 millions de tonnes de blé et 9 millions de tonnes de maïs seraient bloquées dans les ports ukrainiens), menace donc sérieusement ses approvisionnements. Alors que le blé constitue la base de l'alimentation de ses 105 millions d'habitants. Ils consomment deux fois plus de pain que la moyenne mondiale. Depuis le second semestre 2021, le prix de la traditionnelle galette ronde -avec un poids pourtant passé de 110 à 90 grammes - flambe, même vendue à un vingtième de son coût, la hausse est significative à cause d'un cours du blé en augmentation de 23% en février 2022.

Selon son gouvernement, entre ses réserves stratégiques et la récolte locale prévue mi-avril, l'Égypte dispose de stocks suffisants jusqu'à la fin 2022. Mais pas au-delà. L'État égyptien va donc renforcer ses achats sur le marché local, et même les doubler. Dans cette optique, il va obliger les producteurs à lui vendre au moins 60% de leur récolte.

Une initiative de solidarité sur les stocks de céréales

La France qui assure la présidence tournante de l'Union européenne a proposé, jeudi 24 mars 2022, un plan international de sécurité alimentaire baptisé Food on Agriculture Resilience Mission (Farm). Parmi les actions prévues figure notamment un système solidaire de libération du surplus des stocks de céréales pour les répartir équitablement aux pays les plus nécessiteux. Paris y a associé l'Union africaine (UA) et souhaite que le Programme alimentaire mondiale (PAM), rejoigne aussi cette initiative. Elle devrait permettre de débloquer 595 M$ (534,5 M€) en réponse immédiate à cette crise qui pourrait mener plusieurs États à la famine.

Comme premier exportateur de blé de l'Union européenne, la France aura un rôle important à jouer en la matière. Même si elle ne fournit aujourd'hui qu'occasionnellement du blé à l'Égypte (notamment à l'acheteur public GASC - Autorité générale pour l'approvisionnement en denrées) et que son produit est moins adapté aux normes de mouture égyptienne. Le blé français à tendance à contenir plus d'humidité que celui de la mer Noire, et surtout, il est plus cher que ce dernier.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Lire aussi :
< >

Mardi 5 Juillet 2022 - 16:10 Nouveau record d'inflation en Turquie

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:20 L'Iremmo crée une antenne à Marseille €


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info