Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La France réaffirme son soutien au gouvernement légitime en Libye



            Partager Partager

Fin juillet 2017, Emmanuel Macron réunissait les deux opposants libyens (photo : GNA)
Fin juillet 2017, Emmanuel Macron réunissait les deux opposants libyens (photo : GNA)
LIBYE / FRANCE. Accusée de miser sur le maréchal Khalifa Haftar, qui tente, depuis le 4 avril 2019 avec l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée, de s'emparer de la capitale Tripoli où siègent les autorités reconnues par la communauté internationale, Paris dément. Selon la présidence française, "la France soutient le gouvernement légitime du Premier ministre Fayez al-Sarraj et la médiation de l'Onu pour une solution inclusive en Libye".

Mercredi 17 avril 2019, Jean-Yves le Drian, ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, avait déjà, lors d'un entretien avec Ghassan Salamé, représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Libye, "assuré le représentant spécial de l'entier soutien de la France à sa médiation". Tout en saluant "le courage dont il fait preuve avec ses équipe, dans la poursuite de sa mission", Jean-Yves Le Drian certifiait à son interlocuteur que "la France est déterminée à poursuivre ses efforts aux côtés des Libyens, de ses partenaires européens et des voisins de la Libye pour trouver une issue négociée à ce conflit dont la résolution est un enjeu majeur pour la sécurité de l'Europe, la stabilité en Méditerranée et au Sahel et la maîtrise des migrations".

La réaction de l'Elysée fait suite à un communiqué de Fathi Bach Agha du jeudi 18 avril 2019. Le ministre libyen de l'Intérieur décrétait "la suspension de tout lien entre (son) ministère et la partie française dans le cadre des accords sécuritaires bilatéraux (...) à cause de la position du gouvernement français soutenant le criminel Haftar qui agit contre la légitimité".

Des tentatives de rapprochement restées stériles

The Libya Observer, journal basé dans la capitale libyenne, rappelle que " plusieurs documents décrivent le soutien de la France à Haftar dans sa guerre contre Tripoli et des responsables italiens accuse publiquement la France de soutenir Haftar pour des avantages économiques".

Fin janvier 2019, Luigi di Maio, ministre italien du Développement économique, mais aussi vice-président du Conseil de son pays estimait en effet qu'"en Libye, la France n'a pas intérêt à stabiliser la situation, probablement parce qu'elle a des intérêts qui sont contraires à ceux de l'Italie." Le maréchal Haftar contrôle la plupart des puits et ports pétroliers.

Si la France a bien soutenu le maréchal Haftar lors de ses combats pour chasser Daech et les milices islamistes de Libye à l'Est du pays, elle condamne aujourd'hui son offensive sur Tripoli.

Emmanuel Macron, président de la République française, avait tenté, fin mai 2018, sans succès, de favoriser un rapprochement entre Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar. A l'époque, les deux s'étaient mis d'accord, avec un simple engagement oral, sur une déclaration conjointe prévoyant des élections législatives et présidentielles d'ici la fin 2018. Aujourd'hui, alors que rien n'est réglé sur le plan politique, malgré de nombreuses autres réunions qui n'ont connu que l'échec, dont la dernière en mars 2019 à Abou Dhabi.

L'Onu a également été obligée, à cause des combats, de reporter la Conférence national pour la Libye qui devait se tenir du 14 au 16 avril 2019 à Ghadames (Sud-Ouest du pays).

C'est sur le terrain militaire que Khalifa Haftar et Fayez al-Sarraj pourraient se départager. 


Vendredi 19 Avril 2019

Lu 1089 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.