Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La France n'est plus co-présidente de l'Union pour la Méditerranée


Rédigé par , le Mercredi 29 Février 2012 - Lu 2087 fois

Changement de taille dans la co-présidence nord de l'Union pour la Méditerranée qui tombe dans l'escarcelle de l'Union européenne. La France cède son poste alors que la question de la co-présidence sud se pose avec encore plus d'acuité.


Le siège de l'UpM à Barcelone (photo F.DUBESSY)
Le siège de l'UpM à Barcelone (photo F.DUBESSY)
MÉDITERRANÉE / EUROPE. La décision aura finalement été discrète. Autant que l'action de l'Union pour la Méditerranée (UpM) pourtant si prometteuse comme successeur du Processus de Barcelone. Lundi 27 février 2012, les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Bruxelles ont décidé de prendre à leur compte la co-présidence nord de l'UpM.

Ainsi, jeudi 1er mars 2012, la France, qui avait porté sur les fonts baptismaux en juillet 2008 l'Union pour la Méditerranée, transmettra la co-présidence nord à l'Union européenne. "Au moment où les peuples du monde arabe font valoir leur droit à la dignité, la liberté et la démocratie, l’Union pour la Méditerranée, dans le prolongement et la continuité du processus de Barcelone, lancé en novembre 1995, doit permettre une meilleure prise en compte des nouvelles réalités de la région et favoriser la convergence socio-économique entre ces deux rives de la mer commune, condition d’une stabilité et d’une prospérité partagées" commente le compte-rendu officiel.

"La transmission de la co-présidence de l’UpM à l’Union européenne illustre le rôle central de l’UE dans l’accompagnement des changements en cours au sud de la Méditerranée, rôle déjà marqué par le renouvellement de sa politique européenne de voisinage. L’Union européenne renforcera ainsi la cohérence de son action bilatérale de soutien aux transitions, avec son action régionale dans le cadre de l’UpM, enceinte unique d’une coopération euro-méditerranéenne basée sur les principes d’égalité et de co-appropriation. Ce renforcement du rôle de l’Union européenne dans la gouvernance de l’Union pour la Méditerranée doit également amener l’Union européenne, au travers de la politique européenne de voisinage, à apporter un soutien accru aux projets concrets de l’UpM" poursuit le communiqué du conseil des ministres des Affaires étrangères.

L'Egypte ne veut plus de la co-présidence

Quant à l'autre co-présidence, celle du sud, elle était assurée par l'Egypte d'Hosni Moubarak au début de l'UpM. Le Caire a déjà fait savoir qu'il ne voulait plus coprésider l'institution. Certaines voix parlent de la Jordanie comme successeur.

Cette décision intervient alors que l'Union pour la Méditerranée, créée voici trois ans et demi, semble patiner. L'institution basée à Barcelone a déjà usé deux secrétaires généraux, démissionnaires, un poste qu'elle avait mis deux ans à créer.

Le Jordanien Ahmad Masa'deh est parti en janvier 2011 un an après sa nomination, et le marocain Youssef Amrani a quitté son poste en janvier 2012 pour devenir ministre délégué au ministre marocain des affaires étrangères alors qu'il avait été nommé en mai 2011 et s'était installé officiellement au siège de l'UpM, le Palais de Pedralbes, que le 5 juillet 2011. Poussant l'italien Lino Cardarelli à endosser une seconde fois le costume de secrétaire général intérimaire en janvier 2012.

Avant d'être remplacé par le marocain Fathallah Sijilmassi (ancien directeur de l'Agence marocaine de développement des investissements ) le 10 février 2012.

Voir la décision du Conseil de l'Union européenne















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info