Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La France et l'Onu lancent une nouvelle conférence des donateurs pour le Liban



            Partager Partager

En 2018, Saad Hariri avait persuadé les bailleurs internationaux d'aider le Liban (photo : F. de la Mure (MEAE)
En 2018, Saad Hariri avait persuadé les bailleurs internationaux d'aider le Liban (photo : F. de la Mure (MEAE)
LIBAN. Alors que le pays se trouve empêtré depuis des mois dans une impasse politique, une grave crise économique et des mouvements sociaux menés depuis plus d'un an, Emmanuel Macron et Antonio Guterres co-présideront, mercredi 2 décembre 2020 en virtuel, une nouvelle conférence internationale des donateurs pour le Liban.

Le président français et le secrétaire général de l'Onu entendent lever des fonds pour soutenir la population libanaise. Selon les deux co-présidents, cette conférence "a pour objectif d'établir le bilan de l'aide apportée par la communauté internationale et de ses modalités de distribution depuis la conférence du 9 août, de faire un point sur les nouveaux besoins et de travailler à y répondre dans le contexte de crise que connaît le Liban".

Participeront à cette réunion des chefs d'Etat, qui débutera à 18h30 heure française et sera conduite depuis le Palais de l'Elysée à Paris, des organisations internationales, des ONG, des représentants de la société civile et des bailleurs de fonds multilatéraux.

La précédente conférence des donateurs le 9 août 2020, convoquée après l'explosion dans le Port de Beyrouth, avait permis de réunir une promesse d'aide d'urgence de 257 M€. Elle constituera la base des discussions.

Sans gouvernement, le Liban ne peut mener les réformes structurelles indispensables

Le Liban se trouve sans gouvernement depuis trois mois et la démission d'Hassan Diab, son premier ministre, qui a échoué à former un gouvernement d'union. Revenu sur la scène politique le 22 octobre 2020, l'ancien Premier ministre Saad Hariri, qui avait dû quitter son poste à cause des nombreuses manifestations demandant son départ et celui de toute la classe politique jugée incompétente et corrompue, n'a toujours pas réussi non plus à réunir autour de lui une coalition.

Le pays est donc dans l'incapacité de mener les réformes structurelles, non seulement nécessaires à son redressement économique, mais point de passage obligé pour pouvoir prétendre à un soutien financier des organisations internationales. En avril 2018, la Conférence CEDRE (conférence économique pour le développement par les réformes et avec les entreprises) de Paris avait débouché sur 11,6 mrds$ (10,4 mrds€ à l'époque) de promesses de dons et de prêts accordés en contre-partie un engagement de Beyrouth à conduire des réformes.

Dans un rapport publié mardi 1er décembre 2020, la Banque mondiale pointe, sans ambiguïté, du doigt les responsables de la situation : "un an après la grave crise économique au Liban, l'absence délibérée d'une action politique efficace de la part des autorités a soumis l'économie à une dépression ardue et prolongée". L'institution estime que le Produit intérieur brut (PIB) du pays devrait se contracter de 19,2% en 2020 (-6,7% en 2019) et que sa dette représentera 194% de son PIB. Le Liban se trouve en cessation de paiement depuis le 7 mars 2020.

Eric Apim
Mercredi 2 Décembre 2020

Lu 837 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Communication


Econostrum.info envisage un partenariat éditorial, un rapprochement avec un autre média, ou l'entrée dans son capital de nouveaux actionnaires.

Si vous êtes intéressés, merci de nous joindre au 06 29 89 55 56.

La direction d'Econostrum.info





RÉFLEXION

La relance du secteur touristique méditerranéen offre l'occasion de s’engager vers un tourisme durable

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
avis d'expert

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.