Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La France entérine une surtaxe d'impôt pour 300 grandes entreprises françaises



            Partager Partager

Bercy instaure une nouvelle taxe mais temporaire (photo : BL/econostrum.info)
Bercy instaure une nouvelle taxe mais temporaire (photo : BL/econostrum.info)
FRANCE. Toutes les entreprises françaises dépassant le milliard d'euros de chiffre d'affaires vont être soumises à une surtaxe relevant de 33,3% à 38% le taux d'impôt sur les sociétés (IS). Celles dépassant les 3 mrds€ de C.A. verront ce taux atteindre les 45%.

Le gouvernement français vient d'entériner, jeudi 2 novembre 2017 en Conseil des ministres, cette mesure exceptionnelle par un projet de loi de finances rectificative (PLFR). Elle sera appliquée seulement en 2017 et devrait toucher les 318 plus grandes entreprises du pays (dont 110 au taux de 45% d'IS). Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie, "fait appel au sens civique" et en écho, Thibault Lanxade, vice-président du Medef (Mouvement des entreprises de France), lui répond que "prélever les entreprises est une injustice totale."

Cette surtaxe intervient quelques jours après l'annulation, le 6 octobre 2017 par le Conseil constitutionnel, d'une taxe à 3% sur les dividendes introduite en 2012 sous la présidence de François Hollande. Elle touchait 5 000 entreprises. Le nouvel exécutif, qui hérite de la situation, va devoir désormais rembourser les sommes déjà versées au fisc depuis cinq ans, soit 10 mrds€.

L'urgence pour le gouvernement était de trouver une solution pour compenser une partie de ce manque à gagner (5,4 mrds€, soit la moitié, dont un acompte de 95% doit être versé avant le 20 décembre 2017) et ainsi pouvoir faire passer le déficit budgétaire sous la barre des 3% du PIB comme promis à Bruxelles. Il est attendu à 2,9% en 2017.

La commission des Finance de l'Assemblée étudiera, vendredi 3 novembre 2017, cette nouvelle taxe qui sera débattu au Parlement à partir du 6 novembre 2017.

Eric Apim
Jeudi 2 Novembre 2017

Lu 1461 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.