Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La France encore numéro un européen des investissements industriels



            Partager Partager

FRANCE. La seconde édition du baromètre du cabinet EY dédié à l'attractivité industrielle de la France pour les investisseurs étrangers place l'hexagone en tête des pays européens les plus attractifs.

Paru lundi 13 janvier 2020, cette enquête menée auprès de 210 dirigeants impliqués dans des décisions d'investissement international, précise que la France a accueilli 339 projets d'IDE (Investissements directs de l'étranger) en 2018 contre 203 pour la Turquie et 152 pour l'Allemagne. Il s'agit de création ou d'extension d'unités de production. Derrière ce podium se trouve le Royaume-uni avec 216 projets, soit une chute de 35% par rapport à 2017, dû à l'effet Brexit. La France gagne cinq points sur la même période, la Turquie un, alors que l'Allemagne en perd sept.

70% des dirigeants d'entreprises étrangères se déclarent "confiants quant aux perspectives de l'industrie en France". Ils restent cependant "prudents" dans leurs investissements "avec une majorité d'extensions et des projets qui ne créent qu'une trentaine d'emplois en moyenne", précise EY. Le cabinet d'audit observe qu'en 2018, "les investissements industriels étrangers se localisaient essentiellement en région". En tête, les Hauts-de-France avec 17% des projets, suivie de Grand Est (14%), Auvergne-Rhône-Alpes (14%) et Occitanie (8%). Avec seulement 3% des investissements, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur se situe à la 11e et dernière place ex-aequo avec l'Ile-de-France.

Renforcer l'attractivité de la France

La France représente 18% des projets industriels en Europe (tableau : EY)
La France représente 18% des projets industriels en Europe (tableau : EY)
Les clients et les experts d’EY identifient cinq pivots pour renforcer l’attractivité à moyen terme : une fiscalité adaptée aux nouvelles formes de l’industrie, la formation des talents de demain, une place singulière pour la France et l’Europe dans les chaînes de valeur mondiales, l’investissement technologique intensif et l’anticipation des enjeux climatiques et énergétiques.

"Si des signaux forts et faibles positifs apparaissent, l’heure des choix sonne pour les acteurs publics et les industriels français. Les entreprises parviendront à adapter et maintenir en France de la production, de l’innovation et de l’emploi si la France leur offre un cadre de croissance, des règles stables et une promesse technologique de niveau mondial ", commentent Marc Lhermitte et Pierrick Vaudour, associés EY et auteurs de l’étude.

Lundi 13 Janvier 2020

Lu 1545 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.