Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La France devrait vendre douze Rafales supplémentaires à l’Égypte


Rédigé par Gérard Tur, le Jeudi 16 Novembre 2017 - Lu 3128 fois


L'Egypte apprécie les Rafales. Photo armée de l'air.
L'Egypte apprécie les Rafales. Photo armée de l'air.
FRANCE/EGYPTE . Selon le journal La Tribune, Dassault Aviation aurait obtenu l'aval du ministère de l'économie pour vendre douze Rafales à crédit à l’Égypte Ce feu vert résulte de la visite à Paris du général Abdel Fattah al-Sissi, à la tête de l’Égypte depuis un coup d’État.

La France entend ainsi poursuivre la lune de miel qui la lie à l’Égypte depuis 2015, au grand dam des ONG qui dénoncent le régime dictatorial mis en place par le général Sissi. La France a besoin de stabilité dans cette région très agitée et compte sur l’Égypte pour cela. Elle participe donc à la modernisation de l'armée égyptienne, financée en partie par l'Arabie Saoudite.

La liste des armes achetée par l’Égypte à la France ces deux dernières années est longue : sept navires de guerre, 24 Rafales, un satellite militaire...pour un total de 6,8 mrds €. La France est également largement présente sur le marché égyptien du « petit » matériel militaire et policier. Elle a ainsi vendu plus de 200 véhicules blindés à l’Égypte entre 2012 et 2014, dont certains ont été utilisés pour des opérations de « maintien de l'ordre » en 2013, faisant plus de 900 morts parmi les manifestants. 

La France second fournisseur d'armes de l'Egypte

La police et l'armée égyptienne se livrent à répression féroce selon Amnesty International. Photo Amnesti International/MAHMOUD KHALED.
La police et l'armée égyptienne se livrent à répression féroce selon Amnesty International. Photo Amnesti International/MAHMOUD KHALED.
Le 9 novembre 2017, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme et la Ligue des Droits de l’Homme, portaient plainte devant le Pôle crimes contre l’humanité du Parquet de Paris contre la société française Amesys, devenue Nexa Technologies. Les deux organisations accusent Nexa Technologies d'avoir aidé le général Al Sissi à espionner ses opposants, via la vente de matériel de surveillance de masses.

L’Égypte est le troisième client de la France (3eme exportateur mondial d'armes) en matière d'armement.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info