Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La France devient l'un des cinq pays les plus attractifs pour les investissements directs étrangers



            Partager Partager

FRANCE. En 2019, la France intègre pour la première fois le Top 5 du classement annuel publié par A.T. Kearney, en se substituant à la Chine. Cette liste reflète l'indice de confiance accordé par les investisseurs qui déterminent les vingt-cinq pays les plus attractifs pour les investissements directs à l'étranger (IDE). Le cabinet de conseil américain justifie l'entrée de la France dans son Top 5 par "l'amélioration du climat des affaires et la récente baisse du taux d'imposition des sociétés".
Autre nouveauté dans l'histoire de cet indice, les cinq premières places se trouvent occupées uniquement par des marchés développés.

La première place demeure, pour la septième année consécutive, dévolue aux États-Unis suivis par l'Allemagne, le Canada et le Royaume-Uni. La Chine perd deux places et rétrograde au septième rang, son plus bas classement depuis la création de cet indice voici vingt ans. Pékin est précédé par le Japon et devance l'Italie (gain de deux places). Seul autre pays méditerranéen à figurer dans ce classement avec la France et l'Italie, l'Espagne se positionne onzième en gagnant quatre places.

Les taux d'imposition premier critère de choix pour les IDE

La Chine dépassée par la France pour les IDE (tableau : A.T.Kearney)
La Chine dépassée par la France pour les IDE (tableau : A.T.Kearney)
77% des investisseurs interrogés par le cabinet américain estiment que les IDE vont progresser dans les années à venir. Pour 32% d'entre eux (contre 26% en 2016), les IDE seront nettement plus importants pour la rentabilité et la compétitivité des entreprises.
Les premiers facteurs de choix d'un pays où investir restent les taux d'impositions et la facilité de paiement de ces taxes (14% des investisseurs interrogés), les capacités technologiques et d'innovation (14%), l'environnement général de sécurité (13%) ainsi que la régulation de la transparence et l'absence de corruption (12%).

Les investisseurs préfèrent combiner les différents modes d'IDE. Ils sont 51% à le faire, tandis que 20% se concentrent uniquement sur les fusions et acquisitions, 15% se tournent vers les investissements verts et 14% choisissent la création de co-entreprises avec des entreprises locales.

Lire le rapport d'A.T. Kearney

Lundi 13 Mai 2019

Lu 2787 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Pour des modèles économiques innovants et soucieux du développement durable

Abdelmajid Iraqui, vice-président CGEM Rabat-Salé-Kénitra
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.