Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La France autorisée à débloquer 7 mrds€ pour accompagner les investissements de reprise durable


Rédigé par Eric Apim, le Jeudi 21 Avril 2022 - Lu 857 fois

La Commission européenne autorise un régime français doté d'une enveloppe de 7 mrds€ destiné à accompagner par des investissements une reprise durable.
English version


Le gouvernement français va pouvoir verser 7 mrds€ pour soutenir les investissements durables de ses entreprises (photo: F.Dubessy)
Le gouvernement français va pouvoir verser 7 mrds€ pour soutenir les investissements durables de ses entreprises (photo: F.Dubessy)
FRANCE. La Commission européenne a autorisé, jeudi 21 avril 2022, un régime français d'aide à l'investissement de 7 mrds€ destiné à favoriser la reprise économique. Il financera des investissements durables dans des actifs corporels et incorporels réalisés par des entreprises du secteur industriel. Sont visées, notamment, celles exerçant dans la recherche, la fabrication de machines et d'équipement ainsi dans l'automobile.

Cette décision entre dans la mesure d'encadrement temporaire des aides d'État de l'Union européenne adoptée en mars 2020 pour soutenir l'économie dans le contexte de la pandémie de coronavirus. Elle est motivée par le fait que "la France veillera à ce que les investissements financés soient durables sur le plan environnemental, conformément à la taxinomie de l'UE, et financent des projets relevant du plan national "France 2030", qui vise notamment à réduire l'intensité de carbone des industries", indique la Commission européenne par voie de communiqué.

Le texte précise également que "la mesure française était nécessaire, appropriée et proportionnée pour stimuler les investissements dans certaines branches d'activité économique importantes pour une reprise durable". La Commission souligne la conformité aux conditions énoncées dans l'encadrement temporaire avec un montant de l'aide par bénéficiaire qui ne dépassera pas 1% du budget total, un soutien qui favorisera les investissements dans des actifs corporels et incorporels mais pas les investissements financiers, ainsi qu'une limitation au 31 décembre 2022 pour percevoir cette aide publique.

Jusqu'à 1 000 entreprises bénéficiaires

Ce régime se déploiera sous forme de subventions directes, de prêts bonifiés, de garanties subventionnées et d'avances remboursables. Tous assortis de conditions afin de limiter toute distorsion indue de la concurrence, notamment des garde-fous pour limiter le risque d'éventuelles aides indirectes en faveur des intermédiaires financiers qui acheminent l'aide.

Selon le gouvernement français, jusqu'à 1 000 entreprises pourront bénéficier de cette enveloppe de 7 mrds€. Chacune d'entre elles ne pourra pas recevoir plus de 2,3 M€ en subventions directes et 2,3 M€ en prêts bonifiés.

"La Commission soutient pleinement les efforts déployés par les États membres pour combler le déficit d'investissement engendré par la crise. Ce régime de 7 mrds€ constitue un pas important dans cette direction qui aidera la France à ouvrir la voie à une reprise plus rapide et plus durable. Nous continuons d'œuvrer en étroite coopération avec les États membres pour faire en sorte que des mesures nationales de soutien visant à relancer et à attirer les investissements privés puissent être mises en place aussi rapidement et efficacement que possible, dans le respect des règles de l'UE ", commente Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne chargée de la politique de concurrence.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.












Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info