Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Croatie va être le vingtième État membre à adopter l'euro


Rédigé par , le Jeudi 2 Juin 2022 - Lu 1027 fois

Pour le vingtième anniversaire de l'euro en tant que monnaie physique, la zone euro va accueillir son vingtième membre avec la Croatie le 1er janvier 2023. English version


Moins de dix ans après son adhésion à l'Union européenne, la Croatie va adopter l'euro (photo: F.Dubessy)
Moins de dix ans après son adhésion à l'Union européenne, la Croatie va adopter l'euro (photo: F.Dubessy)
CROATIE. Dix ans après avoir été le dernier pays à ce jour à rejoindre l'Union européenne (UE), la Croatie se prépare à adopter l'euro. Elle s'était portée candidate dès 2013 lors de son adhésion comme État membre et l'avait confirmé fin octobre 2017 en mettant une échéance, au plus tard, en 2025.

Mercredi 1er juin 2022, la Commission européenne et la Banque centrale européenne (BCE) ont publié chacun, en parallèle, deux rapports distincts de convergence évaluant les progrès accomplis par la Bulgarie, la Tchéquie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la Suède et donc la Croatie sur la voie de l'adhésion à la monnaie unique. Tous sont tenus juridiquement de le faire, sauf le Danemark,. Ce pays a négocié une clause de non-participation à la zone euro dans le traité de Maastricht (entérinée par un référendum le 28 septembre 2000), et qui n'est donc pas traité dans ces documents visant tous les États membres susceptibles d'adopter l'euro.

Le rapport de convergence 2022 de la Commission européenne comprend quatre conclusions: "seules la Croatie et la Suède satisfont au critère de stabilité des prix", "tous les États membres examinés satisfont au critère relatif aux finances publiques, à l'exception de la Roumanie, qui est la seule à faire l'objet d'une procédure concernant les déficits excessifs", "la Bulgarie et la Croatie sont les deux États membres examinés qui satisfont au critère du taux de change", "la Bulgarie, la Tchéquie, la Croatie et la Suède satisfont au critère relatif aux taux d'intérêt à long terme".

Seul pays à répondre aux quatre critères de convergence

La Croatie (57,2 mrds€ de PIB en 2021 et 4,04 millions d'habitants) est donc le seul pays ayant vocation à rejoindre la monnaie unique à remplir toutes les conditions exigées pour l'adoption de l'euro. Elle répond aux quatre critères de convergence nominaux. "Sa législation est totalement compatible avec les exigences du traité et des statuts du Système européen de banques centrales et de la BCE", commente la Commission européenne.

Ce pays des Balkans occidentaux va donc abandonner la kuna dès le 1er janvier 2023. Ses habitants intégreront "les plus de 340 millions  (NDLR: 344,65 millions) de citoyens qui ont déjà l'euro comme monnaie commune, un facteur de stabilité en ces temps troublés", souligne Paolo Gentiloni, commissaire européen à l'économie. La Croatie sera le vingtième État membre à entrer dans la zone euro, vingt ans après sa première mise en circulation (voir encadré ci-dessous). Il faut cependant aussi ajouter Andorre, Monaco, Saint-Marin, le Vatican et les deux bases militaires souveraines britanniques à Chypre (Akrotiri et Dhekelia) qui ont été autorisés à battre la monnaie unique, ainsi que le Monténégro et le Kosovo qui l'utilise de facto.

La kuna fait déjà partie cependant, depuis le 10 juillet 2020 au mécanisme de change (MCE II) dont le rôle est d'aider les pays n'appartenant pas à la zone euro à se préparer à y adhérer.

"La Croatie rendra l'euro plus fort"

"Aujourd'hui, la Croatie a franchi un pas important vers l'adoption de l'euro, notre monnaie commune. Moins d'une décennie après son adhésion à l'UE, la Croatie est maintenant prête à rejoindre la zone euro le 1er janvier", s'enthousiasme Ursula von der Leyen. Pour la présidente de la Commission européenne "cela rendra l'économie croate plus forte et profitera à ses citoyens, aux entreprises et à la société dans son ensemble. L'adoption de l'euro par la Croatie rendra également l'euro plus fort. Vingt ans après l'introduction des premiers billets, l'euro est devenu l'une des monnaies les plus puissantes au monde, améliorant les conditions de vie de millions de citoyens dans toute l'Union. L'euro est un symbole de la force et de l'unité européennes. Félicitations à la Croatie!"

Selon Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif  pour une économie au service des personnes, "Il s'agit là d'une grande réussite. (l'euro) apportera de réels avantages aux citoyens et aux entreprises croates et rendra l'économie croate plus résiliente. Cela montre également que l'euro reste une monnaie mondiale attrayante et performante. Notre monnaie est un symbole de la force, de l'unité et de la solidarité de l'Europe en ce moment où ces qualités sont mises à l'épreuve par la guerre qui fait rage à nos portes."

La Commission européenne va désormais soumettre une proposition au Conseil Ecofin (Conseil des affaires économiques et financières), qui, après consultation du Parlement européen et discussion au sein de l'Eurogroupe et entre les chefs d'État ou de gouvernement, décidera si le pays remplit les conditions requises et peut adopter l'euro.

En cas d'avis favorable qui devrait intervenir début juillet 2022 - il s'agit d'une pure formalité, puisqu'ils se baseront sur le rapport de convergence 2022 pour se prononcer - "le Conseil Ecofin prend les mesures juridiques nécessaires et, sur la base d'une proposition de la Commission et après consultation de la BCE, arrête le taux de conversion auquel la monnaie nationale sera remplacée par l'euro, qui est dès lors fixé de façon irrévocable", précise un communiqué de l'Union européenne.

Aujourd'hui, la kuna affiche un taux central de 7,53450 pour un euro dans le MCE II, avec une marge de fluctuation standard de plus ou moins 15%.

L'Euro en dix dates
7 février 1992: Adoption du Traité de Maastricht (entré en vigueur le 1er novembre 1993) qui oblige la plupart des États membres de l'Union européenne à adopter l'euro s'ils respectent les critères de convergence définis.

1er janvier 1999: Introduction de l'euro, successeur de l'ECU (unité de compte européenne) créé en 1979, comme monnaie virtuelle

1er janvier 2002: Mise en circulation de l'euro dans douze pays (Autriche, Belgique, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Espagne).

1er janvier 2007: La Slovénie rejoint l'euro

1er janvier 2008: Chypre et Malte adoptent la monnaie unique

1er janvier 2009: La Slovaquie passe à l'euro

28 septembre 2000: Le Danemark décide par référendum (53,2% de non à l'adhésion) de ne pas entrer dans la zone euro

1er janvier 2011: L'Estonie adopte l'euro

1er janvier 2014: La Lettonie adopte l'euro

1er janvier 2015: La Lituanie adopte l'euro
 




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info