Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Croatie secouée par un tremblement de terre d'une magnitude de 5,4



            Partager Partager

Les militaires croates réparent les dégâts (photo : ministère croate de la Défense)
Les militaires croates réparent les dégâts (photo : ministère croate de la Défense)
CROATIE. Les habitants de Zagreb ont été réveillés, dimanche 22 mars à 5h24 du matin, par un séisme d'une magnitude de 5,4 relevé à 10 km de profondeur. Le plus fort ressenti depuis 140 ans dans la capitale croate. La secousse a connu sept répliques de différentes intensité jusqu'à 18h avec pour la dernière une magnitude de 2,9, selon les chiffres recueillis sur le site du Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), basé à Bruyères-le-Châtel dans la région parisienne.

L'épicentre se situait à 7 km au Nord-Est de Zagreb et a touché une population évaluée à 700 000 habitants.

Les dégâts sont uniquement matériels, principalement dans les vieux quartiers du centre-ville qui subit également des coupures d'eau et d'électricité. Mais aussi le Parlement et la cathédrale dont la flèche est tombée. Un premier bilan fait état de plusieurs dizaines de blessés et d'un adolescent mort par la chute d'un plafond. L'aéroport de Zagreb a été évacué avant d'être remis en service, aucun problème n'ayant été constaté sur les pistes et sur les bâtiments.

Deux situations de crise contradictoires

Les militaires croates déployés à Zagred se trouvent sur deux fronts : le coronavirus et le tremblement de terre (photo : ministère croate de la Défense)
Les militaires croates déployés à Zagred se trouvent sur deux fronts : le coronavirus et le tremblement de terre (photo : ministère croate de la Défense)
Le séisme s'est déroulé alors que les Croates se trouvent en confinement à cause de la pandémie Covid-19 avec 235 cas confirmés recensés (1 décès) dont 102 à Zagreb. Les habitants qui ont fuit leurs maisons après le tremblement de terre ont été sommés par les autorités de se remettre en quarantaine afin de ralentir la propagation du coronavirus. Le gouvernement a ensuite demandé, tout simplement, aux personnes amassées devant les bâtiments touchés de maintenir les distances entre eux. "Nous gérons deux situations de crise qui se contredisent. Nous avons invité les gens à rester chez eux pour éviter de propager le coronavirus, et maintenant nous leur conseillons de quitter leur domicile", souligne Andrej Plenkovic, premier ministre croate. Une tempête de neige est attendue dans la région mardi 23 mars 2020.

L'armée croate a été déployée à la fois pour nettoyer la ville des dégâts causés et sécuriser certains bâtiments, mais aussi pour prendre en charge les patients de l'hôpital Petrova (Petrovoj) et de l'hôpital des maladies infectieuses.

Eric Apim
Lundi 23 Mars 2020

Lu 980 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.