Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Croatie retrouve sa continuité territoriale grâce à un nouveau pont


Rédigé par , le Mardi 16 Août 2022 - Lu 898 fois


Le pont de Pelješac offre une continuité territoriale à la Croatie (photo: C.Dubessy)
Le pont de Pelješac offre une continuité territoriale à la Croatie (photo: C.Dubessy)
CROATIE. Les touristes ne perdent désormais plus une à deux heures dans les embouteillages estivaux pour rejoindre Dubrovnik ou l'île de Korcula par la route depuis le nord de la Croatie. Le 26 juillet 2022, Andrej Plenkovic a inauguré le pont de Pelješac, n'hésitant pas à parler de "projet d'une génération, un objet de fierté." Le Premier ministre croate a aussi évoqué, "un jour historique pour la Croatie".

Assurant désormais la continuité territoriale de la Croatie, ce pont à haubans enjambe la baie de Mali Ston au-dessus de l'Adriatique. Il permet d'éviter la dizaine de kilomètres de transit obligatoire en Bosnie-Herzégovine (un accès à la mer Adriatique gagné lors de la dislocation de l'ancienne Yougoslavie au début des années 1990 et l'indépendance de la Bosnie-Herzégovine en mars 1992), par le corridor de Neum pour rejoindre directement le sud de la Croatie. Ce contournement de la côte bosnienne, notamment de la ville de Neum, affranchit les touristes, comme les 90 000 habitants de cette région, du passage de deux postes frontières (Croatie/Bosnie-Herzégovine, Bosnie-Herzégovine/Croatie). Une attente d'autant plus longue que la Bosnie-Herzégovine, au contraire de la Croatie (Etat membre de l'UE depuis le 1er juillet 2013), n'a pas encore rejoint l'Union européenne.

Un pont financé grâce à l'UE

Le nouveau pont permet de contourner la ville de Neum et donc de s'affranchir du passage de deux postes frontières (photo: C.Dubessy)
Le nouveau pont permet de contourner la ville de Neum et donc de s'affranchir du passage de deux postes frontières (photo: C.Dubessy)
Construit par un consortium chinois (China Road and Bridge Corporation) et financé à 85% par l'Union européenne au titre des fonds de la politique de cohésion - ce qui n'a pas manqué de susciter des critiques -, cet ouvrage de cinquante-cinq mètres de haut et de vingt-et-un mètres de large relie sur 2,4 kilomètres les villes de Brijesta et de Komarna. Le chantier a duré une quinzaine d'années et a nécessité une enveloppe de 357 M€.

Les travaux du pont de Pelješac avaient débuté en 2007 avant d'être vite arrêtés faute de réunir la somme nécessaire. Ils avaient pu reprendre en 2017 grâce à l'arrivée des fonds européens.

Longtemps, les autorités de  Bosnie-Herzégovine se sont opposées au projet. Le jugeant illégal sans leur accord et arguant d'une violation de la Convention de l'Onu sur le droit de la mer. Sans succès. Tous les recours ont été rejetés créant une tension entre Sarajevo et Zagreb. Mais les Bosniens, qui craignaient que le pont limite l'entrée des bateaux de fort tonnage dans la baie de Neum, ont obtenu, lot de consolation, une augmentation de sa hauteur, passée de trente-cinq à cinquante-cinq mètres et donc aussi de son budget. La ville de Neum, seule station balnéaire du pays, craint la désaffection des touristes qui vont désormais pouvoir l'éviter.

"Le pont de Pelješac a été construit dans l'intérêt de la Croatie, mais pas au détriment de la Bosnie-Herzégovine", a toutefois tenu à préciser Zoran Milanovic, le président croate, lors de son inauguration.

Pour mieux comprendre la particularité historique de Neum, lire aussi : La ville bosnienne de Neum bientôt enjambée par un pont pour assurer une continuité territoriale à la Croatie

Les GPS n'ont pas encore intégré le pont donnant l'impression de flotter sur l'eau avec sa voiture (photo: F.Dubessy)
Les GPS n'ont pas encore intégré le pont donnant l'impression de flotter sur l'eau avec sa voiture (photo: F.Dubessy)




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info