Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Cour des comptes européenne s'alarme du déclin de la biodiversité des terres agricoles



            Partager Partager

La biodiversité des terres agricoles dans l'Union européenne poursuit son déclin (photo : F.Dubessy)
La biodiversité des terres agricoles dans l'Union européenne poursuit son déclin (photo : F.Dubessy)
UNION EUROPÉENNE. Dans un rapport spécial "Biodiversité des terres agricoles : la contribution de la PAC n'a pas permis d'enrayer le déclin" rendu public vendredi 5 juin 2020, la Cour des comptes européenne constate l'échec de la Politique agricole commune (PAC) à "inverser la tendance à la baisse que connaît la biodiversité depuis des décennies". Selon ce texte, "l'agriculture intensive reste l'une des principales cause de la perte de biodiversité". Le document met en exergue "des lacunes dans la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité à l'horizon 2020 (NDLR : engagée depuis 2011), ainsi que dans la coordination de cette stratégie avec la PAC (...) le suivi, par la Commission, des dépenses de la PAC consacrées à la biodiversité n'est pas fiable, et la majeure partie des fonds de cette politique a un impact positif limité dans ce domaine. Certains régimes de la PAC offrent un plus grand potentiel d'amélioration de la biodiversité, mais la Commission et les États membres ont privilégié les options à faible impact ".

Dans l'Union européenne, les populations d'oiseaux des champs et de papillons de prairies ont diminué de plus de 30% depuis 1990. Un déclin attribué à l'agriculture intensive jugée par la Cour des comptes européenne comme "l'une des principales causes de la perte de la biodiversité qui a entraîné une diminution de l'abondance et de la diversité de la végétation naturelle et, par suite, de celles des espèces animales".

Lier le cofinancement à l'impact sur la biodiversité

Pour l'alimenter, les auditeurs de ce rapport se sont rendus dans cinq pays (Allemagne, Irlande, Pologne, Roumanie et Chypre), ont enquêté dans cinq autres (Bulgarie, Danemark, Estonie, Italie et Portugal) et ont procédé à des entretiens structurés avec cinquante-sept agriculteurs portant sur les pratiques agricoles de douze Etats membres (Tchéquie, Danemark, Allemagne, Espagne, France, Irlande, Italie, Hongrie, Pologne, Portugal, Suède et Royaume-Uni).

L'UE fixe des normes environnementales et cofinance la plupart des dépenses agricoles des Etats membres. Sur la période 2014-2020, la Commission européenne a prévu ainsi de consacrer 86 mrds€ à la biodiversité, dont 66 mrds€ provenant de la PAC. Les paiements directs dans le cadre de la PAC représentent environ 70% des dépenses agricoles de l'UE.

"La stratégie en faveur de la biodiversité à l'horizon 2030 et la proposition pour la PAC après 2020 doivent permettre à cette dernière d'être plus réactive face à des défis tels que la perte de biodiversité, le changement climatique ou le renouvellement des générations, tout en continuant à aider les agriculteurs européens dans l'optique d'un secteur agricole durable et compétitif", souligne Viorel Stefan, membre de la Cour des comptes européenne et responsable de ce rapport.

Le document formule en conclusion plusieurs recommandations à la Commission européenne comme "envisager de lier plus étroitement le niveau de cofinancement de différentes mesures à l'évaluation de leur impact sur la biodiversité", "élaborer des indicateurs fiables de la biodiversité des terres agricoles qui permettent d'évaluer les incidences positives et négatives des instruments de la PAC" ou encore "définir, conjointement avec les Etats membres, des actions concrètes et mesurables, à mettre en oeuvre pour une échéance donné (...) en faveur de la biodiversité pour l'après-2020".

Vendredi 5 Juin 2020

Lu 2217 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.