Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Cour des comptes européenne appelle à la mobilité durable dans les villes



            Partager Partager

Le rapport de la Cour européenne des comptes dénonce le peu d'empressement des villes à adopter une mobilité durable (photo : rapport Cour européenne des comptes)
Le rapport de la Cour européenne des comptes dénonce le peu d'empressement des villes à adopter une mobilité durable (photo : rapport Cour européenne des comptes)
UNION EUROPÉENNE.. Alors que l'Union européenne a investi près de 16,5 mrds€ sur la période 2014-2020 pour aider les villes à faciliter des déplacements plus respectueux de l'environnement, la Cour des comptes européenne constate peu de changement.

L'institution basée à Luxembourg note dans un rapport spécial publié mardi 3 mars 2020 que "rien ne permet d'affirmer que les villes de l'UE revoient fondamentalement leur approche en matière de mobilité urbaine et réorientent le trafic urbain vers des modes de transport plus durables et respectueux de l'environnement". Elle pointe notamment "l'utilisation des véhicules privés (qui) n'a pas enregistré de baisse importante et, dans nombre de villes, la pollution atmosphérique dépasse toujours les niveaux acceptables pour la santé".

L'enveloppe des 16,5 mrds€ a concerné la mise en place de transports propres (tramway et métro), de pistes cyclables et de systèmes de transport intelligent. "De réelles avancées dans le passage à une mobilité urbaine plus durable nécessitent peut-être davantage de temps, mais elles restent avant tout impossibles sans l'engagement des États membres. Toutes les parties prenantes, au niveau de l'Union, des États, des régions et des villes devraient œuvrer ensemble pour atteindre cet objectif", souligne Iliana Ivanova, Membre de la Cour des comptes européenne responsable du rapport.  Selon elle, "le Pacte vert pour l'Europe, qui vient d'être publié, souligne à quel point il est important d'opérer dans nos villes ce changement radical – qui n'a que trop tardé."

Les auditeurs se sont penchés sur les cas de huit centre métropolitains de quatre Etats : Italie (Naples et Palerme), Espagne (Barcelone et Madrid), Allemagne (Hambourg et Leipzig) et Pologne (Łódź et Varsovie). Toutes ces villes sont concernées par des procédures d'infraction de l'UE (hormis Palerme et Leipzig à fin 2019) à cause de leurs niveaux de pollution plus élevés que les valeurs autorisées.

L'encombrement des routes urbaines dans l'Union européenne coûterait environ 270 mrds€ par an alors qu'un trafic fluide dans les zones urbaines se traduirait par une stimulation de la croissance économique et générerait des gains de productivité allant jusqu'à 30%.

Eric Apim
Mercredi 4 Mars 2020

Lu 1778 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.