Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Conférence sur le Liban s'accorde sur un plan de redressement pour le pays



            Partager Partager

La reconstruction du Port de Beyrouth et la mise en oeuvre de réformes constituent les priorités pour le Liban (photo : Malak Jaafar/WFP)
La reconstruction du Port de Beyrouth et la mise en oeuvre de réformes constituent les priorités pour le Liban (photo : Malak Jaafar/WFP)
LIBAN. "Le Liban est en état de faillite financière, mais a toujours la possibilité d'être un État performant si des réformes sont mises en oeuvre rapidement". Cette phrase issue du communiqué publié à l'issue de la Conférence de soutien à la population libanaise, qui s'est tenue virtuellement mercredi 2 décembre 2020 depuis Paris, résume à elle seule les discours tenus depuis plusieurs mois sur ce pays.

Menée sous l'égide de la France et de l'Onu, cette réunion a rassemblé trente-deux pays, douze organisations internationales et sept organisations de la société civile libanaise. Il en ressort que "les engagements pris en matière d’aide d’urgence depuis le 4 août avaient bien été remplis, tant en qualité qu’en quantité, dans tous les domaines prioritaires identifiés alors par les Nations Unies, parmi lesquels la santé, l’éducation, la réhabilitation urbaine, l’alimentation". Ainsi, sur les 257 M€ promis, plus de 280 M€ ont été versés.

Confronté à des crises politique, économique, financière, sanitaire et sociale, le pays doit absolument réformer pour espérer débloquer des aides et des prêts de la part des bailleurs internationaux.
Le Liban accuse un taux de pauvreté de 55% (contre 28% voici douze mois) et toutes les réformes indispensables demeurent bloquées par l'instabilité politique. Les participants ont donc "souligné la nécessité impérieuse pour les dirigeants politiques libanais de s’accorder au plus vite sur la formation d’un gouvernement crédible, efficace et à même de travailler à l’intérêt général du pays". Il lui appartiendra de "mettre urgemment en œuvre l'ensemble de réformes et mesures nécessaires pour regagner la confiance de la population libanaise et de la communauté internationale."

Un plan de redressement adopté

La Conférence du 2 décembre 2020 débouche sur l'adoption d'un cadre baptisé 3RF (Réforme, Relèvement, Reconstruction) pour assurer le redressement du Liban. Il s'appuiera sur une facilité de financement (Fonds fiduciaire multi-bailleurs) octroyée par la Banque mondiale, les Nations unies et l'Union européenne. "Ces instruments permettront d’assurer la continuité des financements au-delà de l’aide humanitaire d’urgence, débloquée dans l’après-4 août. Un rôle important sera confié aux acteurs de la société civile pour définir les domaines d’action prioritaires, comme la bonne gouvernance, la santé, l’éducation, la protection sociale, l’habitat, la culture et le patrimoine. Une attention particulière sera accordée aux besoins immédiats des petites et moyennes entreprises", précise le communiqué.

"Les participants se sont inquiétés des retards de l'enquête sur les explosions du 4 août", indique le texte. "Quatre mois durant lesquels les familles des victimes continuent de chercher des réponses, et des milliers d'habitants continuent de pâtir de la destruction de leurs maisons et lieux de travail", regrette Antonio Guterres. Selon le secrétaire général des Nations unies, "Le peuple libanais attend également, depuis trop longtemps, la formation d'un nouveau gouvernement, qui aura la capacité de mettre en œuvre les réformes indispensables pour conduire le Liban sur la voie de la reprise."

La Conférence a évoqué la reconstruction des installations portuaires, leur insertion dans la ville, ainsi que la réhabilitation des quartiers affectés par l'explosion avec comme mots clefs : "reconstruire mieux, gérer mieux, et décider de manière transparente".

Eric Apim
Jeudi 3 Décembre 2020

Lu 1214 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Communication


Econostrum.info envisage un partenariat éditorial, un rapprochement avec un autre média, ou l'entrée dans son capital de nouveaux actionnaires.

Si vous êtes intéressés, merci de nous joindre au 06 29 89 55 56.

La direction d'Econostrum.info





RÉFLEXION

La relance du secteur touristique méditerranéen offre l'occasion de s’engager vers un tourisme durable

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
avis d'expert

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.