Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Compagnie libyenne de pétrole accuse des mercenaires de bloquer sa production



            Partager Partager

Mustafa Sanalla ne veut pas d'ingérence étrangère dans les champs pétroliers libyens (photo : NOC)
Mustafa Sanalla ne veut pas d'ingérence étrangère dans les champs pétroliers libyens (photo : NOC)
LIBYE. La Compagnie nationale de pétrole libyenne (NOC) se plaint de la présence de "mercenaires russes et étrangers" dans le champ pétrolier d'El Sharara. Ils seraient entrés dans ce site du désert de Muzurq (sud-ouest du pays), avec un convoi de véhicules, jeudi 25 juin 2020 au soir précise un communiqué de la NOC, pour une réunion avec les forces de sécurité d'El Sharara. El Sharara se trouve toujours sous le contrôle de Khalifa Haftar, homme fort de l'Est du pays qui combat les forces du Gouvernement d'union nationale (GNA) basées à Tripoli. Le maréchal est soutenu, notamment par la Russie.

Selon le président de la NOC, Mustafa Sanalla, "le pétrole de la Libye est pour le peuple libyen, et je rejette complètement les tentatives de pays étrangers d'empêcher la reprise de la production de pétrole. Il convient de noter que de nombreux pays bénéficient eux-mêmes de l'absence de pétrole libyen sur les marchés mondiaux. Certains d’entre eux expriment cyniquement leur regret public pour l’incapacité persistante de la Libye à produire du pétrole tout en travaillant en arrière-plan pour soutenir les forces de blocus."

Les revenus des hydrocarbures au centre des manoeuvres

Mustafa Sanalla affirme clairement que leur "objectif est d'empêcher la production de pétrole" et poursuit, " Nous avons besoin de forces de sécurité patriotiques, professionnelles et indépendantes qui faciliteront la reprise de la production de pétrole au profit de tout le peuple libyen, avec des revenus répartis de manière équitable et transparente sur l'ensemble du territoire libyen. Alors que les mercenaires étrangers continuent de recevoir de vastes sommes d'argent pour empêcher la NOC de s'acquitter de ses fonctions essentielles, le reste de la population libyenne souffre, non seulement de l'absence de revenus pétroliers, mais aussi de la perte pour la nation de la désintégration désastreuse de notre infrastructure pétrolière par la corrosion et l'incapacité du personnel du NOC à effectuer la maintenance essentielle."

Les revenus pétroliers - la NOC est la seule autorisée par des accords internationaux à exporter le pétrole libyen - sont envoyés à la banque centrale de Tripoli contrôlée par le GNA. Elle a déjà accepté de transférer une partie de ces fonds issus des ressources d'hydrocarbures à la banque centrale rivale de Benghazi en échange de la coopération de Khalifa Haftar sur d'autres champs pétroliers situés à l'Est du pays. Depuis, le maréchal a fermé toutes les installations de cette région. Après une percée décisive des forces du GNA contre celles de l'Armée nationale de libération (L'ANL d'Haftar) qui entouraient la capitale, le gouvernement d'union nationale tente donc de rouvrir les champs du Sud pour bénéficier de cette rente. Et, comme il paraît très incertain en ce période de conflit armé que la banque centrale répartisse à nouveau les gains, Khalifa Haftar ne veut pas donner d'avantage financier au GNA.
La NOC envisageait de recommencer la production à El Sharara en ce mois de juin 2020. Elle refuse toute partition de son entité.

Lundi 29 Juin 2020

Lu 904 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


MED’INNOVANT AFRICA pour imaginer la ville méditerranéenne de demain


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.