Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Commission nationale des investissements marocaine valide 23 milliards de dirhams de projets



            Partager Partager

MAROC. Réunie à Rabat mercredi 27 mars 2019 sous la présidence du premier ministre marocain Saâd Dine El Otmani, la première Commission nationale des investissements (CNI) de l'année 2019 a approuvé vingt-huit projets. Ils cumulent une somme de 22,96 milliards de dirhams (2,11 mrds€) et 4 346 emplois directs (près de 8 000 indirects).

Ces dossiers d'abord présentés au niveau local avant d'arriver en CNI, reposent majoritairement sur le secteur du transport et des infrastructures qui regroupe 42% des investissements (9,64 milliards de dirhams) prévus. Les télécoms prennent la seconde place (4,37 MMDH), puis viennent le tourisme-loisirs (4,03 MMDH) et l'industrie (2,77 MMDH).
40% des montants des projets retenus par cette 76e CNI se concentrent sur Casablanca-Settat (9,28 MMDH). Rabat-Salé-Kénitra (5,27 MMDH) et Fès-Meknès (1,29 MMDH) termine ce podium.

En terme d'emplois, l'industrie arrive en tête (1 654 créations) devançant le tourisme et les loisirs (1 132 futurs salariés) et la santé (839). Pour les régions, et toujours selon ce paramètre, c'est celle de Fès-Meknès qui sera la principale bénéficiaire de ces investissements avec 1 198 emplois soit 27% du total. Casablanca-Settat occupe la seconde place (1 284 emplois) devant Rabat-Salé-Kénitra (1 079) et Souss-Massa (350).

60% des projets soutenus par des investisseurs marocains

La CNI a approuvé 28 projets pour 4346 emplois (photo : gouvernement marocain)
La CNI a approuvé 28 projets pour 4346 emplois (photo : gouvernement marocain)
"Les projets d'investissement examinés par la Commission nationale des investissements (CNI) reflètent la confiance dont jouit le Maroc auprès des investisseurs nationaux et étrangers sur les plans politique, institutionnel, économique et social", commente Saâd Dine El Otmani dans un communiqué. Dans ce texte, le chef de gouvernement insiste sur "la nécessité d'accélérer l'adoption du projet de la charte de l'investissement et du projet d'amendement de la loi régissant le partenariat public-privé, qui devraient constituer un levier essentiel pour développer le climat des affaires dans le Royaume et renforcer la compétitivité des entreprises marocaines."

Les vingt-huit projets sont soutenus par des investisseurs marocains à 60% pour un montant de 13,85 MMDH et principalement dans le transport, les infrastructures et le tourisme. Les investisseurs étrangers apportent près de 2 MMDH et les partenariats (co-entreprises), concernant les secteurs de l'industrie, la santé et les télécoms, 7,12 MMDH.


Jeudi 28 Mars 2019

Lu 1852 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.