Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



La Commission européenne recommande l'imposition des ports en Italie et en Espagne



            Partager Partager

La Commission européenne veut rendre équitable la concurrence entre les ports européens (photo : F.Dubessy)
La Commission européenne veut rendre équitable la concurrence entre les ports européens (photo : F.Dubessy)
ITALIE / ESPAGNE. Soucieuse de garantir des conditions de concurrence équitables dans toute l'Union européenne, la Commission européenne propose, mardi 8 janvier 2019, aux gouvernements italien et espagnol "d'aligner leur régime d'imposition des ports sur les règles en matière d'État".

En Italie, les ports bénéficient d'une exonération totale de l'impôt sur les sociétés. En Espagne, les ports sont exonérés de l'impôt sur les sociétés sur leurs principales sources de revenus, notamment les redevances portuaires ou les revenus tirés des contrats de location ou de concession. Au Pays basque, les ports sont exonérés de l'impôt sur les sociétés sur l'intégralité de leurs revenus.

Ces recommandations, dans deux décisions distinctes, vont dans le sens d'un cheminement entamé en avril 2018 par Bruxelles qui avait à cette date fait part de son inquiétude sur "les régimes fiscaux existants qui confèrent aux ports un avantage sélectif susceptible de constituer une violation des règles de l'UE en matière d'aides d'État".

Menace d'enquête approfondie

Aujourd'hui, la Commission ne se contente pas d'un simple constat mais souhaite que les ports espagnols et italiens s'acquittent de l'impôt sur les sociétés sur leur territoire de la même manière que les autres entreprises. Et ce au 1er janvier 2020.

La même "invitation" avait déjà été délivrée, en janvier 2016, à la France, les Pays-Bas et la Belgique. Pour déboucher sur une enquête approfondie sur leurs exemptions fiscales en juillet 2016 concernant ces trois pays. C'est également ce que risquent, en troisième étape, l'Italie et l'Espagne qui ont deux mois pour se prononcer.

Dans un communiqué, la Commission européenne précise que "les ports exercent des activités tant économiques que non économiques. Les activités non économiques, telles que le contrôle du trafic maritime et la surveillance de la sécurité et de la pollution, relèvent généralement de la compétence des pouvoirs publics. Ces activités de service public n'entrent pas dans le champ d'application du contrôle des aides d'État de l'UE. L'exploitation commerciale d'infrastructures portuaires, comme la fourniture d'un accès payant au port, constitue à l'inverse une activité économique. Les règles de l'UE en matière d'aides d'État s'appliquent à ces activités.
Une exonération de l'impôt sur les sociétés pour les ports tirant des bénéfices d'activités économiques peut procurer à ces derniers un avantage concurrentiel lorsqu'ils exercent leurs activités sur le marché intérieur et constitue dès lors une aide d'État qui pourrait ne pas être compatible avec les règles de l'UE".


Mardi 8 Janvier 2019

Lu 916 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss