Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Commission européenne propose 2 M€ aux 500 salariés de la construction navale licenciés en Galice



            Partager Partager

L'industrie de la réparation navale galicienne a dû beaucoup licencier (photo MetalShips)
L'industrie de la réparation navale galicienne a dû beaucoup licencier (photo MetalShips)
ESPAGNE. Vendredi 11 septembre 2020, la Commission européenne a émis le souhait d'accorder 2 M€ à l'Espagne au titre du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM). Créé en 2007, ce mécanisme vise à soutenir les travailleurs victimes de changements majeurs dans la structure du commerce mondial ou d'une crise financière et économique imprévue.

Après approbation par le Parlement européen et le Conseil européen, cette somme permettra d'aider 500 anciens salariés de la construction navale et des secteurs connexes, licenciés en Galice, à trouver un nouvel emploi. Un train de mesures d'un montant de 3,4 M€ a été adopté et sera donc co-financé par le FEM et la Xunta de Galicia, l'autorité régionale. Il prévoit une orientation sur le plan professionnel, un soutien dans leur recherche d'emploi, des possibilités d'acquérir de nouvelles compétences grâce à une formation professionnelle ainsi qu'un tutorat et un accompagnement après avoir trouvé un autre emploi. Ces salariés seront également éligibles à diverses autres mesures incitatives, comme une contribution aux frais pour les aidants familiaux et un soutien financier visant à encourager un retour rapide à l'emploi.

Le FEM va évoluer après 2020

Madrid a sollicité l'intervention du FEM alors que 960 professionnels de ce domaine ont perdu leur travail entre mai 2019 et février 2020, à cause de la "diminution de la part de marché de l'UE dans la production mondiale de navires et l'augmentation de la concurrence internationale", comme le précise la Commission européenne.

Depuis sa création, le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation a reçu 161 demandes d'intervention concernant 636 M€ d'aides à plus de 151 000 salariés et 4 429 jeunes ne travaillant pas et ne suivant ni études ni formation. 177 M€ demeurent encore disponibles pour l'année 2020 et pourrait accompagner les licenciements massifs liés à la pandémie de Covid-19.

Après 2020, ce dispositif devrait évoluer avec une extension de son périmètre pour y inclure les restructurations majeures imprévues qui entrainent des licenciements massifs, un abaissement de 500 à 250 du seuil relatif aux licenciements (et un raccourcissement de la période de référence) ainsi qu'une rationalisation de la procédure de mobilisation. Ceci afin d'aider les travailleurs plus rapidement. Ces modifications du FEM se trouvent en cours de discussion avec le Parlement européen et le Conseil européen.

Vendredi 11 Septembre 2020

Lu 1213 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


Med'Innnovant, un concours accélérateur de start-up


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée




Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.