Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Commission européenne plaide pour une relance progressive du tourisme


La Commission européenne réclame la levée progressive de toutes les restrictions empêchant la libre circulation des Européens au sein de l'UE. Elle veut permettre à l'industrie du tourisme dé bénéficier de la meilleure saison estivale possible, dans le respect des mesures sanitaires.


            Partager Partager

Les pays méditerranéens attendent le retour des touristes - ici Paestum en Italie (photo : F.Dubessy)
Les pays méditerranéens attendent le retour des touristes - ici Paestum en Italie (photo : F.Dubessy)
UNION EUROPÉENNE. La Commission européenne a présenté, mercredi 13 mai 2020, un ensemble d'orientations et de recommandations pour aider les États membres à lever progressivement les restrictions en matière de voyages, tout en respectant les précautions sanitaires nécessaires. L'objectif est, bien entendu, de permettre aux entreprises du secteur touristique de reprendre leurs activités dans les meilleurs conditions possibles alors que la saison estivale approche.

"Le tourisme est vital pour le marché intérieur (...) Il contribue de manière essentielle au mode de vie économique, social et culturel de l'UE. Ce secteur a été profondément touché par les mesures qui ont dû être prises pour contenir la pandémie de Covid-19. Alors que nos États membres lèvent les restrictions, nous mettons en place les fondations pour relancer l'écosystème touristique et le marché intérieur de manière sûre et proportionnée, afin de prévenir la réapparition du virus au sein de l'UE, tout en préservant notre mode de vie", commente Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen.

En préambule de ce paquet "Tourisme et transports", Bruxelles plaide pour le rétablissements de la liberté de circulation et l'autorisation des déplacements transfrontaliers. Ceci ne sera possible qu'en fonction de trois paramètres : des critères épidémiologiques basés sur la carte régionale publiée par le Centre européen des préventions et de contrôle des maladies; la capacité à appliquer des mesures de confinement tout au long du trajet; des considérations économiques et sociales (donner la priorité aux déplacements transfrontières dans des domaines d'activité essentiels et pour des raisons personnelles.

L'Espagne vient d'annoncer qu'elle confinerait pendant quatorze jours toute personne entrant sur son territoire alors que l'Allemagne et l'Autriche ont décidé de rouvrir leurs frontières le 15 juin 2020 et commenceront à assouplir les conditions de passage dès vendredi 15 mai 2020.

3 critères pour une reprise du tourisme

Le retour des touristes passe par le rétablissement des transports (photo : F.Dubessy)
Le retour des touristes passe par le rétablissement des transports (photo : F.Dubessy)
Autre nécessité, rétablir progressivement les services de transport (aériens, ferroviaires, routiers et maritimes) dans toute l'UE tout en limitant les contacts entre les passagers et les professionnels comme entre les passagers eux-mêmes. "Nous nous efforçons de créer des conditions sûres pour tous les modes de transport, dans toute la mesure du possible, tant pour les voyageurs que pour les travailleurs concernés. À mesure que nous rétablirons la connectivité, ces orientations fourniront aux autorités et aux parties prenantes un cadre type. Notre priorité est de rétablir la mobilité dans les meilleurs délais, mais uniquement à travers des dispositions claires en matière de sécurité et de santé", insiste Adina Valean, commissaire européenne chargée des transports.

Comme elle l'indique dans un communiqué, la Commission européenne "établit un cadre commun définissant des critères en vue d'une reprise progressive et en toute sécurité des activités touristiques et de l'élaboration de protocoles sanitaires pour les hôtels et d'autres formes d'hébergements, afin de protéger la santé des clients et des employés. Ces critères comprennent des données épidémiologiques, l'existence de capacités suffisantes au sein des systèmes de santé pour la population locale et les touristes, des capacités de surveillance, de suivi et de dépistage fiables et le traçage des contacts. Ces orientations permettront aux personnes de séjourner en toute sécurité dans des hôtels, des campings, des chambres chez l'habitant ou d'autres établissements d'hébergement de vacances, de prendre des repas et des boissons dans les restaurants, bars et cafés et de se rendre à la plage et dans d'autres espaces de loisirs en plein air".

Vers un écosystème touristique européen durable, innovant et résilient

Le tourisme contribue à 10% du PIB de l'UE (photo : F.Dubessy)
Le tourisme contribue à 10% du PIB de l'UE (photo : F.Dubessy)
Parallèlement, la Commission veut garantir des liquidités pour les entreprises touristiques, particulièrement les Pme. Ceci passera par de la souplesse de sa part envers les systèmes de garantie mis en place par les Etats membres, mais également par des financements de l'UE. Avec le Fonds européen d'investissement, la Commission a mis à disposition jusqu'à 8 mrds€ pour financer 100 000 petites entreprises touchées par le crise et le programme SURE (100 mrds€ de soutien financiers) aide déjà les Etats membres à couvrir les coûts du chômage partiel. "Des millions de PME et d'entreprises familiales travaillant dans le secteur de l'hébergement, les restaurants, le transport de voyageurs et les agences de voyages risquent de faire faillite et de perdre des emplois. Elles doivent reprendre leurs activités de toute urgence. Nous aidons le secteur du tourisme européen à se remettre sur les rails tout en préservant la santé et la sécurité", souligne Thierry Breton, commissaire européen chargé du marché intérieur.

Bruxelles entend collaborer avec les États membres pour promouvoir un système de parrainage de bons à valoir. Ils permettront aux clients de soutenir leurs hôtels ou restaurants favoris. La Commission encouragera aussi des campagnes de communication paneuropéennes prônant l'Europe comme destination touristique. Elle organisera également une convention européenne du tourisme qui réunira les institutions de l'Union européenne, les entreprises, les régions, les villes et d'autres acteurs pour "préparer le terrain à un futur écosystème touristique européen durable, innovant et résilient - le "programme européen pour le tourisme 2050"".

"Les consommateurs européens peuvent être rassurés: la Commission ne réduira pas les droits qui leur sont conférés par l'UE en ce qui concerne le remboursement des voyages annulés. Nous recommandons toutefois de rendre les bons de valeur plus attractifs pour ceux qui choisissent cette option. En attendant, la liberté de circulation est le droit auquel les Européens accordent le plus de prix. Il est important de restaurer ce droit dès que les circonstances le permettront", promet Didier Reynders, commissaire chargé de la justice et des consommateur.

Le tourisme contribue à près de 10% au PIB de l'UE. Quelque 267 millions d'Européens (62% de la population) effectuent, au moins, un voyage de loisirs par an, et 78% des Européens passent leurs vacances dans leur pays d'origine ou dans un autre pays de l'UE.
Les Etats membres enregistrent en moyenne 360 millions d'arrivées l'été. L'activité touristique leur apporte 150 mrds€ de chiffre d'affaires sur cette seule saison. 

Lire aussi : La Grèce face à un dilemme : reprise du tourisme ou protection de sa population contre le coronavirus

La rédaction
Mercredi 13 Mai 2020

Lu 606 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.