Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Commission européenne donne son feu vert aux aides d’État dans le domaine de l'hydrogène


Rédigé par Eric Apim, le Mercredi 21 Septembre 2022 - Lu 4585 fois


La Commission européenne veut stimuler l'approvisionnement en hydrogène propre (photo : Commission européenne)
La Commission européenne veut stimuler l'approvisionnement en hydrogène propre (photo : Commission européenne)
UE. La Commission européenne a autorisé, mercredi 21 septembre 2022, les aides publiques proposées conjointement par treize États membres en faveur du deuxième projet important d'intérêt européen commun (PIIEC) concernant l'hydrogène. Baptisé "IPCEI Hy2Use", il vise à soutenir la recherche et l'innovation, les premiers déploiements industriels et la construction d'infrastructures pertinentes dans la chaîne de valeur de cette énergie.

Les treize pays*, dont cinq méditerranéens (Espagne, France, Grèce, Italie et Portugal), pourront fournir un financement maximal de 5,2 mrds€. Cette somme permettra de mobiliser, par effet de levier, quelque 7 mrds€ supplémentaires provenant de fonds privés. Vingt-neuf entreprises, des multinationales comme des Pme et des jeunes pousses (voir liste plus bas) exerçant dans un ou plusieurs États membres bénéficieront de ces aides. Elles développeront trente-cinq projets. 160 collaborations externes sont prévues pour leur développement avec notamment des universités, des organismes publics de recherche et d'autres Pme de toute l'Europe.

« L'hydrogène peut changer la donne pour l'Europe. Il a un rôle crucial à jouer pour diversifier nos sources d'énergie et nous aider à réduire notre dépendance au gaz russe. Nous devons mettre ce marché de niche à l'échelle. C'est pourquoi nous sommes en train de créer une banque de l'hydrogène », commente Ursula von der Leyen. « Nous entendons également accroître notre participation financière aux projets importants d'intérêt européen commun. Cela aidera à rendre possibles l'innovation de rupture et les retombées positives sur l'ensemble de l'économie de l'UE et contribuera à fournir l'énergie nécessaire à l'économie du futur », poursuit la présidente de la Commission européenne.

"L'hydrogène en Europe n'en est qu'à ses balbutiements"

Le PIIEC Hy2Use investira dans la construction d'infrastructures liées à l'hydrogène (notamment de grands électrolyseurs et des 'infrastructures de transport pour la production, le stockage et le transport d'hydrogène renouvelable et bas carbone) et dans le développement de technologies innovantes et plus durables pour l'intégration de l'hydrogène dans les processus industriels de plusieurs secteurs. En particulier ceux qui sont plus délicats à décarboner, comme les secteurs de l'acier, du ciment et du verre. "Le PIIEC devrait stimuler l'approvisionnement en hydrogène renouvelable et bas carbone, réduisant ainsi la dépendance à l'égard de l'approvisionnement en gaz naturel", indique un communiqué de la Commission européenne.

" Le développement de technologies concernant l'hydrogène bas carbone, et en particulier l'hydrogène vert, et la construction des infrastructures nécessaires pour le déploiement de celui-ci nous rapprocheront de la réalisation de l'objectif consistant à faire de l'Europe le premier continent neutre pour le climat d'ici à 2050. La chaîne de valeur de l'hydrogène en Europe n'en est qu'à ses balbutiements. Investir seuls dans un marché si innovant peut être risqué pour les États membres ou les entreprises. C'est ici que les aides d'État ont un rôle à jouer, pour débloquer, attirer et mobiliser des investissements privés considérables qui, autrement, ne seraient pas réalisés ", indique Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne chargée de le politique de concurrence.

L'hydrogène pour produire de l'acier, du ciment et des produits chimiques

" Un certain nombre de grands électrolyseurs devraient être opérationnels d'ici à 2024-2026 et de nombreuses technologies innovantes déployées d'ici à 2026-2027. L'achèvement de l'ensemble du projet est prévu pour 2036, avec des calendriers variables selon les projets et les entreprises participantes ", précise le même texte. " L'hydrogène est crucial pour la transition écologique des industries à forte intensité énergétique en Europe : il nous permet de produire de l'acier, du ciment et des produits chimiques sans carbone et peut remplacer de grandes quantités de combustibles fossiles. L'industrie européenne est cheffe de file à l'échelle mondiale dans le domaine des technologies de l'hydrogène. Le temps est maintenant venu de déployer ces technologies dans les usines européennes ", souligne Thierry Breton, commissaire européen chargé du marché intérieur.

En plus des treize États membres, la Norvège, membre de l'Espace économique européen, s'associe à cette initiative et porte deux projets individuels.

Un premier PIIEC (Hy2Tech) sur la chaîne de valeur de l'hydrogène avait été approuvé le 15 juillet 2022 par la Commission européenne. Il mettait l'accent sur les utilisateurs finaux dans le secteur de la mobilité. Son successeur se concentre sur des projets qui ne sont pas couverts par Hy2Tech, à savoir les infrastructures liées à l'hydrogène et les applications de l'hydrogène dans le secteur industriel. En novembre 2019, le forum stratégique sur les PIIEC mis en place par la Commission européenne en 2018 avait identifié l'hydrogène comme une des chaînes de valeur stratégique clef pour l'Europe. L'institution a publié en juillet 2020 sa stratégie de l'hydrogène pour l'Europe et lancé l'alliance européenne pour un hydrogène propre rassemblant toutes les composantes de la communauté européenne de l'hydrogène (industrie, société civile, pouvoirs publics).


* Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovaquie, Suède.

Les entreprises participantes au PIiEC Hy2Use

La Commission européenne donne son feu vert aux aides d’État dans le domaine de l'hydrogène




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info