Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

La Commission européenne demande plus de coordination aux États membres face à la Covid-19


Rédigé par le Vendredi 30 Octobre 2020 | Lu 872 commentaire(s)


Ursula von der Leyen appelle les États membres à coordonner leurs efforts face à la pandémie (Photo : Commission européenne)
Ursula von der Leyen appelle les États membres à coordonner leurs efforts face à la pandémie (Photo : Commission européenne)
UE. Ursula von der Leyen a appelé, jeudi 29 octobre 2020, les États membres a "agir de manière cohérente dans toute l'Union européenne" face à la recrudescence de la pandémie. "La situation est grave. Le nombre de cas augmente, le nombre d'hospitalisations augmente, le nombre de décès augmente (...) la propagation du virus va submerger nos systèmes de santé si nous n'agissons pas de toute urgence", souligne la présidente de la Commission européenne.

Elle souhaite que les États partagent "des données complètes et précises en temps réel (...) Par exemple, si nous partageons davantage de données sur la capacité des unités de soins intensifs et sur les cas où la capacité est insuffisante, nous pouvons accroître les soins transfrontaliers aux patients et les organiser suffisamment tôt. Ainsi, plus les pays partagent les informations, mieux nous pouvons coordonner la réponse." La Commission européenne débloque d'ailleurs 220 M€ pour financer ces transferts transfrontaliers de patients atteints de la Covid-19.

Ursula von der Leyen dévoile le lancement d'une plate-forme pour réunir les spécialistes qui conseillent chaque gouvernement national et les experts qui conseillent l'Union européenne. Elle demande aussi un travail en commun sur les tests et à leur validation au niveau de l'UE, notamment pour les tests rapides de détection d'antigènes. "Cela nous permettra une reconnaissance mutuelle des résultats des tests dans toute l'Union européenne. Et cela, bien sûr, est important, surtout lorsque des déplacements essentiels ont lieu", souligne la présidente de la Commission européenne.

Une traçabilité Covid-19 au niveau européen

Vingt-deux États membres ont d'ailleurs développé, ou sont en train de le faire, une application de traçage.  "La Commission a créé un portail européen pour l'interopérabilité entre les États membres. Trois applications sont connectées depuis lundi et au cours des mois de novembre, dix-neuf autres vont rejoindre ce portail européen", indique Ursula von der Leyen. "A l'heure actuelle, nous avons environ cinquante millions de téléchargements concernant les détenteurs de smartphones. Mais ce n'est pas suffisant. Nous avons donc besoin d'une couverture généralisée dans l'Union européenne. C'est pourquoi j'ai demandé aux dirigeants de chaque pays d'encourager l'adoption massive par les citoyens, donc le téléchargement massif de l'application par les détenteurs de smartphones, et que nous devons connecter les applications à notre passerelle afin que toutes les applications communiquent et que nous ayons l'interopérabilité dans toute l'Union européenne", poursuit-elle.

La Commission européenne va proposer un formulaire de localisation des passagers qui sera testé en novembre 2020 au cours d'un projet pilote. "Notre objectif est que ce formulaire (...) soit disponible au niveau européen d'ici la fin de l'année", précise Ursula von der Leyen.

Côté vaccin, elle espère une validation rapide par l'Agence européenne des médicaments (EMA) qui devra se diriger vers "un examen continu des nouveaux vaccins (...) avec une révision continue pour accélérer la procédure sans avoir de raccourcis."










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook